Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: BIENVENUE À SIDEBAY :: East Side :: Quartiers Résidentiels :: Sunlight Street Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

We start all over again - Matteo

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct 2016 - 15:47
Invité
Matteo ne faisait que se ronger les ongles depuis tout à l'heure et commençait vraiment à avoir peur de ce qu'on pourrait leur dire et annoncer. Cassia semblait tellement ailleurs, tellement pas bien qu'il ne savait plus quoi penser du tout. Inquiet, apeuré aussi, qu'est ce qu'on allait leur annoncer comme catastrophe encore ?
Il fut un peu surpris quand la mère de Cassia vint le chercher et entra, ne sachant plus vraiment s'il avait le droit de s'approcher de Cassia ou non, elle semblait tellement perdu. "- Vous avez des nouvelles ?" c'est avec une petite lueur d'espoir qu'il passa cette porte, mais vu le regard que Cassia posa à peine sur lui, celui-ci comprit rapidement que c'était loin d'être le cas.
Il se sentait mal, il se sentait tellement mal là. Oui, c'était égoïste mais bon c'était comme ça. Matteo allait tourner en rond dans la chambre ce n'était pas mieux finalement, il aurait du rester dehors.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Oct 2016 - 16:02
Ma mère était arrivée dans la chambre et sa présence m’avait un peu soulagée je devais bien l’avouer. Elle m’avait parlé, on avait essayé de dénouer la situation mais en vain. Et c’est ma mère qui m’avait appris que Matteo était bel et bien mon compagnon depuis un moment, qu’on vivait ensemble. Tous un tas de choses que j’ignorais et là j’avais un peu de mal à réaliser tout cela. Déjà parce que Matteo n’était pas un inconnu, c’était un flirt important du lycée, et là j’apprenais que je faisais ma vie avec. Alors oui je tombais de haut là. Finalement, ma mère avait demandé à Matteo de revenir dans la chambre. Et quand il arriva il demanda si on avait des nouvelles. « Non… » puis ma mère ajouta « Non pas encore, mais ça ne devrait pas tarder. Et si jamais, j’irai demander moi-même au médecin si c’est trop long » mais pour moi c’était déjà trop long. Puis posant mon regard sur Matteo je vins lui dire « Merci d’avoir appelé ma mère » oui je devais le remercier c’était la moindre des choses non ?

Puis quelqu’un frappa à la porte et entra. C’était le même médecin que tout à l’heure. Et d’un coup, trois paires d’yeux étaient rivés sur elle. « On a eu les résultats de l’examen. Comme je le pensais la chute que vous avez faite n’est pas si anodine que cela, c’est ce que montre le second examen que vous avez passé » , donc ce n’était pas si bon que cela finalement, contrairement à ce que le premier examen avait montré « C’est-à-dire ? » oui clairement ça voulait dire quoi tout ça « Je vais vous évitez les termes trop médiaux, je vais être claire. La chute que vous avez faite a endommagé une partie de votre mémoire. Ce n'est pas la première fois que je vois un tel cas, mais ça reste malgré tout très surprenant. En clair, vous avez perdu la mémoire sur toute l'année qui précède ce jour, même un peu plus qu'une année ». « Vous êtes en train de me dire que j’ai perdu ma mémoire ? » dis-je presque sous le choc « une partie seulement, la plus récente » Alors tout cela était vrai, Matteo était mon compagnon, on vivait ensemble, mais je ne me souvenais plus de rien. Je n'arrivais pas à y croire. J'avais beaucoup de questions, mais rien ne sortait. « Mais il y a bien quelque chose à faire non ? » le médecin sembla un peu moins sûre « Chaque as est différent, je ne peux pas me prononcer ainsi. Peut-être que rien ne lui reviendra, peut-être que certains épisodes lui reviendront. On ne peut pas dire… » Cette incertitude était de trop, moi je voulais savoir, avoir de vraies réponses.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct 2016 - 16:11
Invité
Matteo fit un léger sourire à Cassia en guise de réponse avant de lui dire oralement "- Je t'en prie." c'était tout ce qu'il pouvait faire pour l'instant alors il n'avait pas vraiment le choix.
Et puis finalement le docteur revint et Matteo fut sans doute le premier à poser les yeux plein d'espoir sur elle. Mais plus elle parlait plus il était paumé. Ca voulait dire quoi tout ça ? un an, comment elle pouvait savoir qu'elle avait perdu la mémoire sur un an ? et puis ça allait revenir non ? c'était obligé que ça revienne, c'était même dingue comme affirmation comment elle pouvait savoir.
"- Et qu'est ce qu'on doit faire en attendant ?" Matteo avait besoin de réponse, besoin de savoir ce qu'il pouvait faire, ce qu'il devait faire pour l'aider à se souvenir, l'aider à se rappeler. Lui voulait bien l'aider, pas de soucis, mais Cassia semblait ne pas vouloir de son aide, déjà vis à vis de ses réactions un peu plus tôt. "- Pas grand chose je suis désolé... si mademoiselle Hamilton a besoin de votre aide elle vous le dira elle même, mais on ne peut pas forcer les souvenirs. C'est elle qui doit décider." puis elle répondit à d'autres questions s'il y en avait et quitta la pièce.

Matteo soupira longuement, observant Cassia et sa mère. "- Tu veux faire quoi Cassy ? c'est quoi la dernière chose dont tu te souviens ?" Matteo se mordillait l'intérieur de la lèvre, il fallait qu'elle lui réponde, qu'elle lui dise comment elle voulait gérer ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Oct 2016 - 16:20
Finalement le médecin était arrivée, et nous avais dit que les résultats du second examen annonçait quelque chose de pas très bon. J’avais perdu ma mémoire, du moins une partie. Une bonne année et demie à peu près selon le médecin qui avait dû déterminer cela avec toutes les questions qu’elle m’avait posé tout à l’heure. Mais comment était-ce possible ? Après une simple chute ? Je n’arrivais pas à y croire. Un traitement, des choses à faire ? Apparemment le médecin ne pouvait pas réellement se prononcer. Cela ne m’aidait donc pas vraiment. Et le médecin répondit à Matteo qu’on ne pouvait pas forcer les souvenirs. Puis le médecin quitta la pièce, restant à disposition si besoin. Puis Matteo m’adressa la parole, une fois encore en m’appelant par ce petit surnom « Je sais pas… j’ai l’impression d’avoir seulement de vague souvenir. Je me souviens d’avoir fait quelques courses, d’avoir acheté un nouveau meuble pour mon appartement il n’y a pas si longtemps que ça, c’est un peu flou en fait… » mais c'est tout ce que je pouvais dire pour le moment. J’ajoutai ensuite « Je ne sais pas ce qu’il faut que je fasse, j’ai besoin d’aide… » dis-je en regardant Matteo et ma mère à tour de rôle. « Ecoutes le mieux serait que tu rentres à la maison avec Matteo, là-bas tu retrouveras peut-être quelques brides de souvenirs, sait-on jamais. Je ne sais pas ce que vous en pensez… » dit ma mère essayant de trouver une solution.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct 2016 - 16:26
Invité
Elle ne se souvenait pas de lui, elle ne se souvenait pas d'eux, probablement qu'elle ne se souvenait pas non plus de leur chien, de leur maison, de leur désir d'enfant. Et encore moins des affaires qu'ils avaient traités, de la manière dont ils s'étaient mis ensemble. Elle n'avait pas de souvenir de ça alors elle n'avait pas non plus le souvenir de l'aimer ? est-ce que ça peut s'oublier ça ? Matteo eut soudain d'horribles frissons, comme si on venait de le jeter dans une baignoire pleine de glace. Il fit son possible pour se reprendre et écouta ce que la mère de Cassia leur dit. "- Oui, bien sur qu'elle va rentrer à la maison. Il est pas question que je l'abandonne parce qu'elle a perdu la mémoire." mais dans le fond il était terrifié. "- Une fois à la maison les choses vont revenir c'est sur." il fallait qu'il prenne tout ça de manière positive parce que sinon il allait sombrer là. Comment faire si elle n'avait plus de souvenir ? s'en était finit de leur couple, de leur vie, les choses ne seraient plus jamais pareil. Pour Matteo ça ne changerait pas grand chose mais pour Cassia, si elle ne se souvenait de rien, elle n'allait peu être pas aimer la maison, la décoration, peu être même le chien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Oct 2016 - 16:34
Le médecin était partit. Et Matteo m’avait posé des questions auxquelles j’eu bien du mal à répondre d’ailleurs. Alors oui j’avais besoin d’aide car je ne savais pas ce que je devais faire. C’était si soudain, si irréaliste. J’étais complètement démunie. Et donc ma mère avait proposé une solution, une idée. Que je retourne à la maison avec Matteo. Et si elle avait raison, et si de retourner là-bas m’aidait à retrouver quelques morceaux de souvenirs ? Et Matteo sembla d’accord, ajoutant qu’il ne voulait pas m’abandonner car j’avais perdu la mémoire. Je fus un peu surprise, mais agréablement surprise. Et il sembla pense qu’une fois rentré les souvenirs allaient refaire surface. Alors j’acquiesçai légèrement « D’accord, je vais rentrer. Ça pourrait peut-être m’aider vous avez raison » du moins je l'espérais de tout cœur, car c'était assez angoissant d'être là, d'avoir une vie dont ne se souvenait pas. Du moins en partie.

Puis ma mère s’approcha de moi « Je vais vous laisser. Ne t’en fais pas ma chérie ça va aller et tu es entre de bonnes mains avec Matteo » Bon une chose est sûre elle semblait l’apprécier en tout cas et c’était plutôt bon signe. Elle déposa un baiser sur mon front, et salua Matteo « Et surtout, donnez moi des nouvelles » « Bien sûr maman » puis elle quitta ensuite la pièce après un dernier signe de main.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 16 Oct 2016 - 16:41
Invité
Cassia semblait d'accord de renter avec Matteo, ça lui laissait donc une possibilité de reprendre leur vie, enfin du moins quand elle aurait récupérer ses souvenirs. Et il se montre optimiste même s'il ne l'était pas en réalité. Mais fallait l'être parce que sinon il est clair qu'il aurait fait une dépression là sur le champs.
Il laissa Cassia et sa mère se dirent aurevoir et puis l'accompagna et en profita pour aller voir l'accueil et faire le nécessaire pour qu'elle puisse quitter l'hôpital. Visiblement le médecin n'avait pas dit non alors elle pouvait donc rentrer. Elle avait tout de même fait une ordonnance pour des médicaments pour la douleur, parce qu'apparemment Cassia avait des maux de tête et donc Matteo fit tout ce qu'il avait à faire pour pouvoir la ramener à la maison. C'est donc avec les papiers en main qu'il retourna dans la chambre ou se trouvait Cassia. "- C'est bon, tu peux rentrer à la maison. Enfin.. sauf si tu préfères passer la nuit ici..." et dans le fond il espérait qu'elle refuserait de rester là et qu'elle le suivrait jusqu'à chez eux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct 2016 - 0:18
Ma mère avait suggérer que je retourne avec Matteo chez nous. Un chez nous dont je n’avais aucun souvenir, je ne savais absolument pas à quoi cette maison pouvait ressembler. Mais passons. Ma mère était ensuite partie, et je ne lui en voulais pas, il commençait à se faire très tard et rester là n’allait pas faire avancer la situation de toute façon. Alors il valait mieux qu’elle rentrer se reposer elle aussi.

Matteo quitta également la chambre un petit moment. Me retrouvant seule j’essayai de comprendre, de me souvenir mais rien n’y faisait. Peut-être que c’était trop tôt ? Plusieurs facteurs entraient en jeu là, la fatigue, la douleur, la surprise de cette nouvelle. Des choses qui ne faisaient pas trop bon ménage pour le moment. Et Matteo revint dans la chambre, des papiers à la main m’annonçant que je pouvais rester à la maison à moins que je ne préférais passer la nuit ici, je répondis alors un peu brusquement « Non ! » je me repris alors « Non, je ne veux pas passer la nuit ici. Je déteste les hôpitaux… » puis mon regard se pose sur Matteo « Mais ça, tu dois déjà le savoir » oui si on était ensemble, il devait me connaître et donc savoir que j’avais une sainte horreur des hôpitaux. Alors je me levai doucement du lit, pour remettre mes chaussures et ma veste afin de quitter cet endroit. Pour aller où exactement ? Je ne savais pas encore.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 17 Oct 2016 - 0:41
Invité
Vu l'heure qu'il était il était plus que temps de rentrer à la maison et Matteo ne savait pas vraiment comment ça allait se passer. Est-ce qu'elle se souviendrait de quelque chose une fois là-bas ? il verrait bien. Mais vu sa réaction quand il lui demanda si elle voulait passer la nuit là, il n'était pas certain que rentrer arrangerait les choses. Il assista à la scène de Cassia se rhabillant pour rentrer et n'osa rien faire vu la manière dont elle agissait. Et une fois dehors il la conduisit jusqu'à sa voiture. "- On se débrouillera pour aller récupérer ta voiture demain." oui sa voiture était rester en ville sur le parking où elle l'avait laissé.
Le chemin jusqu'à la maison fut assez silencieux, la seule chose que Matteo lui dit c'est ceci. "- Je te rappel juste qu'on a un chien assez imposant, que tu ne sois pas surprise. Mais il est gentil, vous vous adorez tous les deux." Au moins une fois dans la maison et passé la porte et n'aurait pas la trouille de sa vie en voyant Jaffa lui arriver dessus comme un foufou, comme il le faisait toujours d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct 2016 - 0:50
Je pouvais déjà sortir de l’hôpital, ce qui était une bonne chose. Car le dernier truc dont j’avais besoin c’était bien de passer une nuit ici toute seule, dans une chambre froide et austère d’hôpital. Alors j’avais clairement dit à Matteo que non je ne souhaitais pas rester ici. Je me rhabillai alors puis quittai la chambre avec Matteo. Je le suivis alors jusqu’au parking afin de monter dans sa voiture et c’est là qu’il souleva un point assez important : ma voiture « Oui d’accord » mais où était-elle ? J’étais en ville avec des copines d’accord, mais où exactement ? Peut-être que Matteo le savait lui, je lui avais certainement dit non ? Nous verrons bien demain.

Et dans la voiture, je regardai silencieusement la route défilé, me demandant bien dans quel quartier j’habitais ou du moins dans quel quartier on habitait. Et Matteo brisa le silence me disant qu’on avait un chien assez imposant. Imposant ? D’accord. Bon apparemment il était gentil et je l’adorais et réciproquement. Cela m’étonna un peu « Oh, d’accord. Merci de m’avoir prévenu » oui c’est sûr ça allait éviter une belle surprise en entrant dans la maison. Et Matteo continua de conduire, puis finis par se garer devant une maison. Je connaissais vaguement le quartier, normal je connaissais la ville. Je sortis alors de la voiture, attendant Matteo pour continuer et rentrer dans cette maison.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 17 Oct 2016 - 1:44
Invité
La voiture, Matteo verrait bien le lendemain comment il ferait pour la récupérer. Soit ils iraient la chercher ensemble, soit il demanderait à savoir où elle se trouvait grâce au GPS et à la limite pour pourrait demander à un agent d'aller la chercher. De toute façon c'était un peu le cadet de ses soucis ce soir. En plus, il était tard et Matteo tombait de sommeil, alors il est clair qu'il n'irait pas la chercher ce soir.
Une fois garé devant la maison, Matteo sortit de la voiture et eut un peu de mal sur le fait que Cassia attendait, pas que ça l'ennuyait, juste que ça montrait bien qu'elle ne reconnaissait même pas la maison de l'extérieur. Il passa devant donc et ouvrit la porte, retenant le chien qui arrivait pour leur faire la fête. "- Tranquille Jaffa !" qu'il lui dit pendant que Cassia passait la porte. Il lui laissa le temps mais ferma la porte derrière elle. "- C'est ton gros bébé. C'est comme ça que tu l'appel." qu'il lui dit en parlant de Jaffa qui semblait attendre qu'elle le traite comme à son habitude quand elle rentrait, c'est à dire qu'elle le caresse, qu'elle le flatte, tout ça quoi.
Il attendait, il attendait que quelque chose lui revienne, que quelque chose lui soit familier, mais visiblement ça n'était pas le cas. "- Je suppose que tu as envie d'aller te coucher." Matteo lui laisserait leur chambre à coucher et irait s'allonger dans l'une des chambre où il y avait un lit, peu importe de toute façon. Il ne dormirait certainement pas ou alors très mal malgré le fait qu'il était fatigué ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct 2016 - 1:55
Matteo venait de m’apprendre qu’on avait un chien, un chien imposant. Je me demandais bien ce qui l’appelait par ‘’imposant’’ mais je n’allai pas trop tarder à le savoir. Alors du coup je l’avais remercié de m’avoir prévenu car ça allait m’éviter une belle surprise comme il avait dit. J’étais quand même un peu surprise de savoir qu’on avait un chien. J’avais toujours adoré les chats, et puis un chien ça demande à ce qu’on s’occupe de lui. Je travaillais non ? Qui s’en occupait la journée alors ? Matteo ? Mais il travaillait aussi non ? D’ailleurs il travaillait où ? Bonne question à lui poser.

La voiture était garée devant une maison, certainement la nôtre. Et à première vue ça semblait être une assez grande maison, près de l’océan en plus. Je suivis Matteo jusqu’à la porte. Une fois entrés dans la maison, un chien se rua vers nous. Heureusement que j’avais été prévenue avant sinon je me serais demandé ce qui arrivait. Je fis tout de même quelques pas en arrière, oui effectivement il était imposant ce chien mais gentil apparemment puisqu’il ne fit que tourner autour de nous. Et il sembla écouter Matteo en tout cas. Et ce dernier vint me dire que c’était mon gros bébé, que c’est comme ça que j’appelais le chien. Un faible sourire se dessina sur mon visage. « Oh…oui vraiment un gros bébé alors… » dans le fond ça ça ne m’étonnait pas trop, j’avais toujours adoré donné des surnoms aux animaux et si je l’appelais ainsi il devait y avoir une raison. Je me risquai alors à caresser brièvement la tête du chien qui apparemment attendait. Et quand Matteo me demanda si je voulais aller me coucher, je répondis « Oui, je veux bien » ou ne serait-ce que m’allonger un peu. Je retirai alors mes chaussures et ma veste et déposai ça à l'entrée, en espérant que ça soit leur place. « Dis-moi…je suis désolé de te poser cette question mais…tu travailles où exactement ? » oui cette question me travaillait depuis tout à l'heure.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 17 Oct 2016 - 2:20
Invité
Apparemment elle n'était pas trop choqué par le surnom qu'elle avait donné au chien, c'était au moins un point positif dans toute cette histoire. Sauf qu'elle ne semblait pas reconnaitre la maison, ni même le chien, ni quoi que ce soit d'autre d'ailleurs. Matteo était vraiment perdu, il ne savait pas du tout ce qu'il avait le droit de faire, de dire et tout. Alors le mieux vu l'heure c'était sans aucun doute d'aller se coucher. Elle semblait d'accord avec ça. Mais elle posa une question à Matteo et cela le surpris malgré tout. Faudra qu'il s'y fasse, ce n'est pas évident du tout. "- On bosse tous les deux dans le même service, au commissariat de Sidebay. On fait parfois des infiltrations ou des missions à risque." qu'est ce qu'il pouvait lui dire de plus ? il n'en savait trop rien.
Alors il se décida à lui faire faire un tour rapide de la maison, lui montrant la cuisine si jamais elle avait un petit creux, le salon et puis la salle de bain et enfin la chambre qu'il lui laisserait pour cette nuit parce qu'il était quasiment certain qu'elle refuserait qu'ils dorment ensemble. Alors qu'ils étaient devant la porte de la chambre et que Matteo entra pour aller chercher quelques fringues pour lui, histoire de ne pas la déranger le lendemain quand il serait réveiller, il se hasarda à lui demander "- Toujours aucun souvenirs ?" tenant dans ses mains ses vêtements pour le lendemain.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct 2016 - 5:34
Nous étions rentrés dans cette maison qui était donc la nôtre. Une belle maison en apparence. Et à peine rentré à l’intérieur un chien c’était jeté sur nous. Un chien nommé Jaffa, enfin c’est ce que Matteo venait de dire quand il le rappela un peu à l’ordre. Voyant que le chien attendait quelque chose je l’avais tout de même caressé un peu sur le dessus de la tête. Ce chien était donc selon Matteo ‘’mon gros bébé’’, drôle de surnom pour un chien mais me connaissant ça m’étonnait pas trop.

Puis Matteo avait pensé que j’aimerai aller me coucher, et ce n’était pas de refus. La fatigue était là, la douleur aussi un peu, alors m’allonger et souffler un peu me ferait sans doute du bien. Mais avant j’avais demandé à Matteo une question qui me semblait importante. Il était là à Sidebay, pourquoi ? Dans mes souvenirs il avait quitté la ville. C’est là qu’il m’apprit qu’il travaillait avec moi et dans le même service. Alors on était coéquipier. Alors on s'était rencontré au boulot ? Ce qui expliquait comment j'avais réussi à avoir une relation sérieuse. Mais je m'étonnais cependant, moi sortir avec un collègue ? Je ne pensais pas que ça arriverait. Puis Matteo me fit un rapide tour de la maison. Une belle et grande maison je ne pouvais pas le nier « Cette maison est vraiment incroyable…Ça change de mon appartement. J’ai un peu de mal à croire que je vis ici… » Puis il me montra la chambre. Notre chambre du coup. Je l’observais alors prendre quelques vêtements puis observait la pièce qui était très belle et bien décorée, chaleureuse. Et quand Matteo me demanda si je n’avais toujours aucun souvenirs, je fis une légère grimace « Non, je suis désolé… » et c’était le cas. J’aimerai tellement me souvenir de tout. Puis observant les vêtements qu’il tenait je me risquait à demander « Qu’est-ce que tu fais avec ces vêtements ? »je ne comprenais pas trop son geste, alors j'avais été curieuse de savoir.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 17 Oct 2016 - 5:41
Invité
"- Oui, c'était un peu compliqué au début, mais on vit ici tous les deux." et il eut un léger sourire à l'évocation de ces petits moments à se prendre la tête pour savoir où mettre quoi, la couleur des murs etc... enfin bref, c'était passé maintenant mais elle ne semblait pas s'en souvenir.
Matteo avait donc prit le nécessaire pour lui pour le lendemain afin de ne pas la déranger. Et la question qu'elle lui posa le surpris par mal quand même. "- Je vais te laisser tranquille, puisque tu ne te souviens pas de moi. Alors je prend des affaires pour demain, pour ne pas te réveiller." Oui, il ne le faisait pas par plaisir, parce qu'il aurait aimé pouvoir dormir avec elle, mais vu qu'elle n'avait pas de souvenirs d'eux à quoi bon lui infliger ça franchement ? Il aurait aimé qu'elle se rappelle au moins d'un truc, un tout petit truc les concernant mais apparemment ce ne serait pas pour ce soir. Donc la laissant dormir tranquille dans leur chambre, peu être que quelque chose lui reviendrait le lendemain, Matteo gardait espoir.
Mais pour le coup il ne savait plus s'il pouvait l'embrasser pour lui dire bonne nuit ou non. Alors il s'approcha simplement et déposa un tendre baiser sur sa joue avant de lui dire. "- Je te laisse te reposer, je serais dans la chambre au bout du couloir si tu as besoin de quoi que ce soit."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct 2016 - 5:55
Cette maison était vraiment très belle et spacieuse, je peinais à croire que je vivais ici, ça changeait radicalement de mon appartement. Compliqué au début ? Cela voulait dire beaucoup de chose, mais vu son sourire ça ne devait pas être si grave que cela. Puis Matteo me demanda si je n’avais aucuns souvenirs, et la réponse fut négative, et je m’en excusais d’ailleurs. Parce que oui, je voulais tellement que les souvenirs reviennent.

Et voyant Matteo avec des vêtements, je lui demandai ce qu’il faisait avec, ne comprenant pas très bien. Et Matteo me dit alors qu’il allait me laisser tranquille puisque je ne me souvenais plus de lui. Et à ses paroles je baissai légèrement le regard et la tête. Ça ne devait pas être amusant pour lui, ça devait même le blesser, ou même l’énerver. Mais je ne pouvais rien y faire. Puis Matteo vint déposer un tendre baiser sur ma joue. Un baiser tendre, délicat. Puis il me dit qu’il allait me laisser me reposer et que si j’avais besoin de quoi que ce soit, il était dans la chambre au bout du couloir. « Merci… » mais je me sentais déjà coupable de ne me souvenir de rien et là voilà qu’il allait dormir dans une autre chambre. « Attends, si tu veux dors ici. Ce qui arrive ce n’est pas ta faute…tu n’as pas à dormir dans une autre chambre que la tienne à cause de moi » oui j'allai culpabilisé, lui n'y était pour rien. Et au pire j'irai moi dans cette autre chambre si vraiment ça n'allait pas.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 17 Oct 2016 - 6:30
Invité
Tout ce qui avait pu se passer avant, pour l'aménagement de la maison paraissait tellement dérisoire maintenant, que Matteo ne pu faire autrement que sourire légèrement en y repensant. Maintenant ça n'avait plus vraiment d'importance après tout. Quoi que il était bien le seul à avoir des souvenirs de ces moments là alors comment faire pour les partager ? peu être bien qu'elle n'en voulait pas et qu'elle n'avait pas envie qu'il lui parle de leur vie. En fait c'était difficile pour lui, il ne savait pas ce qu'il pouvait faire ou dire, où était sa place vis à vis de la situation. S'il devait agir naturellement, comme avant son accident ou non. Le docteur n'avait pas été très clair sur ce sujet.
A ce qu'elle lui dit avant qu'il ne quitte la chambre, il haussa d'abord les épaules et puis lui dit "- Non, je préfère pas dormir dans notre chambre si tu n'y es pas. Mais si ça t'ennuie de dormir ici, je te laisse la chambre du fond et moi j'irai dormir dans le bureau, on c'est offert un canapé convertible plus que confortable." et rien que dans parler, il perdit son sourire. Ils l'avaient essayé ce fameux canapé et pas uniquement pour poser leurs fesses mais bel et bien pour un moment intime tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct 2016 - 6:39
Matteo voulait aller dormir dans une autre chambre. Mais finalement je lui avais dit que s’il voulait dormir dans cette chambre là il pouvait. Je me sentais déjà assez coupable comme ça sans qu’en plus il aille autre part. Mais Matteo me dit qu’il ne préférait pas dormir dans notre chambre si je n’y étais pas, et que si je voulais dormir dans la chambre du fond lui irait dans le bureau car le canapé y était convertible en lit. « Non, ça m’embête que tu ailles dormir sur un canapé-lit…je…je veux pas que tu chamboules tout pour moi » je soupire légèrement avant d’ajouter « Ecoutes, le lit est assez grand pour nous deux. Et peut-être que faire comme avant m’aidera à me faire souvenir de quelque chose, enfin je sais pas. Ce n’est qu’une hypothèse... » et puis bon dormir dans le même lit n’engageait à rien du tout surtout qu’il était grand ce lit. Et peut-être qu'en faisait comme avant les souvenirs allaient revenir ? Mais pour faire comme avant j'avais besoin de Matteo car lui seul pouvait m'aider sur ce coup-là. Peut-être était-ce trop lui demander, dans ce cas là je ne lui en voudrai pas.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 17 Oct 2016 - 6:49
Invité
Matteo était mal, et mal à l'aise aussi, il ne savait pas si ce qu'elle venait de lui dire était correct ou non. Après tout elle ne se souvenait pas de lui. "- T'es sur de toi là ? je veux dire, tu ne te souviens pas de moi, enfin, de nous.. je ne voudrais pas que tu te sente obligé ou forcé ou je sais pas quoi.... C'est un peu comme si tu allais dormir avec un parfait étranger non ?" fallait vraiment qu'elle soit sur parce que Matteo vivrait très mal s'il se faisait rejeter durant la nuit ou pire le lendemain. Il ne fallait pas qu'elle accepte juste pour lui faire plaisir. "- Apparemment je ne suis qu'un ancien flirt de lycée alors je ne voudrais vraiment pas que tu te sentes coincé par cette situation. C'est déjà assez difficile à vivre... tu sais...si tu ne te souviens plus de nous je ne sais pas si on peut dire qu'il y ait encore un nous. Donc t'es pas obligé de faire comme si..." c'était pas évident à expliquer. Mais s'ils dormaient ensemble, peu être que durant la nuit Matteo ne se souviendrait pas vraiment de son problème et aurait envie de la prendre dans ses bras, de l'embrasser, comme il pouvait le faire parfois, la serrant tout contre lui pour se rendormir et là elle pourrait paniquer et se sentir agresser même et ça lui faisait très peur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct 2016 - 7:01
J’étais un peu perdue. Devais-je dormir ici dans la chambre qui était en partie la mienne ? Devais-je prendre la chambre du fond ? Je n’en savais trop rien. Mais une chose est sûre, je me sentais déjà assez coupable comme ça pour laisser Matteo dormir je ne sais trop où alors que c’était quand même sa maison à lui aussi. Alors j’avais suggéré à ce qu’on prenne la même chambre comme avant, supposant et espérant que faire comme avant m’aiderait à me souvenir de certaines choses. Matteo sembla perplexe, me demandant si j’étais sûre de moi. Et quand il me dit que c’était un peu comme si j’allai dormir avec un étranger, enfin tout ça quoi je haussai les épaules « Je ne sais pas, je ne sais pas trop quoi penser à vrai dire » Tout ce que je voulais c’est essayé de me souvenir, de faire comme avant espérant que ça marche. Mais Matteo ne voyait pas les choses ainsi.me disant qu’il n’était qu’un ancien flirt du lycée, on ne pouvait vraiment dire qu’il y avait encore un nous. Et que donc je n’étais pas obligé de faire comme si c’était le cas. N’avait-il donc pas compris que je voulais essayer de faire comme avant dans le but de retrouver certains souvenirs ? Et puis ce qu’il venait de dire, je pouvais comprendre qu’il était blessé par la situation. Mais qu’est-ce que j’y pouvais moi ? C’était de ma faute alors, oui de ma faute. « C’est difficile à vivre pour moi aussi tu sais… » dis-je d’une voix un peu cassée par l’émotion. « Tu as raison, mon idée n’est sans doute pas une bonne idée. Je vais rester dans cette chambre » comme ça Matteo ira dans la chambre du fond comme il l’avait dit tout à l’heure. J’entrai alors dans la chambre « Bonne nuit » il avait certainement sommeil et voulait aller se coucher.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 17 Oct 2016 - 7:08
Invité
Matteo était juste paumé, il ne savait pas ce qu'il fallait dire, et d'ailleurs il était certain que ce qu'il venait de dire n'était pas une bonne chose et pourtant il l'avait dit. C'est vrai, lui voyait plutôt les choses d'une autre manière, c'est à dire qu'il imaginait Cassia se réveiller en pleine nuit avec lui à côté et ne se souvenant pas de lui, elle pourrait très bien prendre peur, se sauver ou il ne savait pas trop quoi. Mais il ne voulait pas se retrouver dans cette situation parce que ça lui ferait mal tout simplement. Il l'écouta, la regarda et haussa les épaules. Si ça ne tenait qu'à lui il l'aurait prit dans ses bras et l'aurait amené se coucher avec lui pour la garder dans ses bras toute la nuit. Mais il ne voulait pas qu'elle se sente forcée ou obligé, ou manipulé, enfin il ne savait pas. Il ne savait pas ce qui était bien ou mal, ce qu'il convenait de faire ou pas. "- Ecoute, on peut faire comme ça pour cette nuit, histoire que tu sois au calme et peu être que demain on aura les idées plus claires tous les deux." c'est surtout qu'il espérait que quelques souvenirs ou impressions lui reviennent pendant la nuit dans leur chambre, dans leur lit avec leurs odeurs respectives. Mais rien ici ne lui semblait familier, alors ce n'était pas évident.
"- Bonne nuit." lui répondit t'il avant de prendre la direction de la chambre qui se trouvait au bout du couloir, d'ouvrir la porte, ne refermant pas celle-ci totalement des fois qu'elle ait besoin de quelque chose, elle pourrait toujours l'appeler. Il s'allongea dans le lit après avoir retiré ses vêtements, mettant simplement son pantalon de pyjama celui qu'il mettait souvent pour dormir d'ailleurs et resta là dans le noir les yeux ouverts, essayant de faire le tri dans toute cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct 2016 - 10:33
Matteo avait dit tout à l’heure à l’hôpital qu’il n’allait pas m’abandonner. Or j’avais tout de même cette légère impression avec ce qu’il venait de dire. Pourquoi m’avoir ramené ici alors si il n’y avait plus de nous ? Tut ce que j’avais voulu faire moi c’est mettre en place une idée pour m’aider. Rien de plus. Matteo suggéra ensuite de faire comme cela pour cette nuit et voir demain ce qu’il en sera. « Oui, faisons comme ça. Bonne nuit » dis-je en lui lançant un dernier regard.

Une fois dans la chambre la porte fermée, je me mis à la recherche d’une tenue pour la nuit. Je fouillai alors dans l’armoire présente dans la chambre et finit par trouver mon bonheur. Puis une fois changée, je m’allongeai sur le lit ne sachant même pas si j’étai du bon côté mais peu importe puisque je dormais seule. Je n’arrêtai pas de penser à tout cela, j’avais l’impression d’être en plein rêve, je voulais que ça soit un mauvais rêve, mais malheureusement ce n’était pas le cas. Comment une telle chose pouvait m’arriver à moi ? C’était vraiment injuste. Tournant en rond dans le lit, je finis par me lever pour sortir doucement de la chambre. Je me dirigeai à la cuisine, j’avais soif, et mal à la tête. D’ailleurs je n’avais rien pour cela. A moins qu’il y est une ordonnance, Matteo avait des papiers tout à l’heure c’est peut-être lui qui l’avait. Ouvrant un placard je trouvais des piles d’assiettes mais pas de verres. Raté. J’en ouvris alors un second où là se trouvait une pile de torchon de vaisselle. Je soupirai légèrement, rien que ça ça me fatiguait énormément. Le quatrième placard fut le bon, non sans un peu râler. Et une fois un verre en main je remplie ce dernier et me mis assise sur une chaise. J'entendis du bruit, mais ce n'était que le chien qui venait vers moi. C'est vrai qu'il était craquant et gentil. « Toi au moins tu ne te rends pas compte de ce qui se passe, tu as bien de la chance… » dis-je en regardant le chien qui était là assis devant moi.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 17 Oct 2016 - 11:10
Invité
Matteo avait beau s'être allongé, il n'arrivait pas à trouver le sommeil, il du bien tourner un bon moment, voir peu être même une bonne heure avant d'entendre du bruit dans la cuisine. Il connaissait assez la maison pour savoir d'où venait le bruit et il savait que ce n'était pas le chien qui ouvrait et fermait les portes du placard, lui aurait fait du bruit d'une toute autre manière s'il avait fait une bêtise.
Quand il arriva dans la cuisine il vit Cassia en train de parler avec Jaffa et cela lui fit plaisir, d'une certaine façon, bien qu'il aurait aimé que ce soit avec lui qu'elle parle.
En voyant qu'elle tenait un verre d'eau il repensa aux médicaments et à l'ordonnance qu'on lui avait donné. Il avait une petite boite de pilule qu'on lui avait fournit pour éviter de devoir passer à la pharmacie de garde ce soir et avait totalement oublié de la donner à Cassia. Il faut dire qu'il avait un peu la tête ailleurs depuis qu'il avait appris la nouvelle. Il alla fouiller dans la poche de sa veste et attrapa la petite boite pour ensuite s'approcher de la jeune femme et lui donner. "- Je suppose que tu en a besoin.." et il se rendit à son tour dans le placard pour se prendre un verre et se servir un peu d'eau. Il avait tellement envie de la prendre dans ses bras, de lui dire de venir s'allonger à côté de lui mais ne voulait non plus lui imposer sa présence, des souvenirs qu'il était le seul à avoir encore en mémoire. Matteo ne savait pas du tout comment il devait réagir. Et d'ailleurs, il était torse nu mais pas une seule seconde il n'y avait pensé, c'était tellement normal pour lui de se balader comme ça, surtout le soir ou même la nuit quand il se relevait pour boire un peu ou regarder ce qui pouvait faire grogner le chien.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Oct 2016 - 11:20
Tournant en rond dans le lit et peinant à trouver le sommeil, j’avais finalement finit par me lever pour aller me chercher un verre d’eau à la cuisine. Et quelle expédition ! Je m’y étais reprise à quatre fois pour trouver un simple verre. Et là dans cette cuisine je me perdis dans mes pensées jusqu’à que le chien ne vienne vers moi. Alors j’avais commencé à lui parler, oui ça pouvait paraitre bizarre mais pas pour moi. Il avait vraiment de la chance de ne se rendre compte de rien. Puis j’entendis du bruit et vit Matteo arriver, torse nu. Et quel corps franchement. Je détournai alors la tête quelques secondes puis je fus presque soulagée quand il me donna une petite boite que je reconnu très vite. « Oui, merci » dis-je en l’attrapant. Je pris alors une gélule avec une gorgée d’eau. Le mal de tête était moins violent mais toujours présent. Je l’observais alors prendre aussi un verre d’eau. J’espérais qu’il ne m’ait pas entendu parler au chien, il allait me prendre pour une dingue. Déjà avec ce qu’il m’arrivait… « J’espère que je ne t’ai pas réveillé, si c'est le cas je suis désolé » oui en ouvrant et refermant les différents placards, j’avais peut-être fait plus de bruit que je ne pensais.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 17 Oct 2016 - 11:26
Invité
Matteo n'avait pas pensé au fait qu'il était torse nu parce qu'il était tout simplement naturel, et agissait comme à son habitude. Pas une seule seconde il n'avait pensé que ça pourrait la mettre mal à l'aise. Il faut dire qu'il était un peu perdu lui même alors, il n'avait plus trop les idées claires. Si jamais elle l'observait réellement elle pourrait sans doute voir les marques qu'il avait sur le corps, dues aux différentes blessures qu'il avait eu durant sa carrière et pas mal aussi depuis qu'ils bossaient ensemble. Mais il est clair que ce n'était pas ce genre de truc qui allait faire remonter des souvenirs.
Quoi qu'il en soit, Matteo se servit son verre d'eau et le bu tout en s'appuyant contre le plan de travail et quand elle lui parla il répondit simplement "- T'en fait pas, t'y es pour rien. J'ai pas vraiment la tête à dormir même si j'suis crevé." elle n'y était pour rien s'il ne dormait pas, du moins pas volontairement. C'était plutôt la situation qui l'empêchait de dormir et pas elle au sens propre du terme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» We start all over again - Matteo
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» start again, le 26/01/2012 à 1h05
» Are you ready boots ? Start walkin' ! [D8]
» ✣ take me back to the start (meltala)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: BIENVENUE À SIDEBAY :: East Side :: Quartiers Résidentiels :: Sunlight Street-
Sauter vers: