Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: BIENVENUE À SIDEBAY :: East Side :: Quartiers Résidentiels :: Sunlight Street Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Please, forgive me - Matteo

Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Oct 2016 - 14:22
Please, forgive me
Matteo & Cassia


Cela faisait maintenant une dizaine de jours que j’avais eu cet accident qui m’avait fait perdre une partie de ma mémoire. Une amnésie post traumatique donc. C’est la mémoire proche que j’avais perdue, puisque je me souvenais parfaitement de mon enfance, de l’époque du lycée, de l’école de police et de mon travail. Mais je n’avais pas de souvenirs sur la dernière année voir même plus. Je n’avais pas encore repris le travail, bien que j’avais eu la visite du sergent. La plupart du temps je restai à la maison, cette maison qui était censé être la mienne, la nôtre avec Matteo. D’ailleurs avec Matteo la situation n’avait guère changée. Enfin j’essayais de faire des efforts de parler afin d’essayer de stimuler ma mémoire mais pour le moment je n’avais eu encore aucun souvenirs de notre vie à tous les deux. On se parlait, on vivait toujours ensemble mais rien de plus. Et je commençais à m’en vouloir de plus en plus. J’allai rendre visite également  mes parents qui étaient, avec Matteo, mes plus grands soutiens.

Cette après-midi j’avais eu un rendez-vous avec le médecin qui m’avait fait passer les examens lors de mon accident. Matteo lui travaillait, et puis je lui avais dit pouvoir y aller toute seule, ça ne me ferait sans doute pas de mal de sortir de la maison et de me débrouiller seule. Car depuis cet accident j’avais l’impression que Matteo en faisait beaucoup pour moi, même de trop. J’espérais beaucoup de ce rendez-vous, j’espérais que le neurologue me dise pouvoir faire quelque chose. Mais finalement ce rendez-vous avait anéanti le peu d’espoirs qui me restait. Le médecin m’avait clairement dit qu’on ne pouvait rien faire et que mes souvenirs ne reviendront sans doute, ou presque, pas. Alors quoi ? J’allai rester ainsi dans cette vie que je ne reconnaissais pas ? Mais comment ? S’en était de trop pour moi, alors en rentrant à la maison j’avais craqué. Je laissai les émotions me submerger et des larmes couler le long de mes joues. Je me sentais perdue, seule et pas à ma place. J’avais l’impression de rendre Matteo malheureux. Je me sentais si mal.

Alors après avoir trouvé un minimum de réconfort auprès de Jaffa en le caressant pendant un bon moment et tout en lui parlant, j’avais pris une décision. Une décision que je ne prenais pas de bon cœur, au contraire. Mais pour moi c’était la seule solution. Alors séchant mes larmes j’avais pris la direction de la chambre, et j’avais cherché et trouvé un sac de voyage assez petit quand même, mais assez grand pour y mettre un certain nombre de vêtements. J’avais déposé quelques piles de vêtements sur le lit, puis assise sur ce dernier j’étais en train de sélectionner les vêtements que j’allai mettre dans mon sac. Puis je commençai à remplir ce dernier avec des vêtements, tout en séchant mes dernières larmes.






© Starseed



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 19 Oct 2016 - 14:33
Invité
L'après accident de Cassia était bien le pire que Matteo ait eut à vivre. Autant pour les autres il s'en voulait ou se faisait du soucis pour elle, autant là les choses étaient bien différentes. Il ne reconnaissait pas la femme qu'il aimait et pourtant ce n'était pas faute d'essayer mais quelque chose en elle avait changé. Elle était différente, ne montrait plus tellement son plaisir d'être avec lui, même au début de leur relation les choses c'étaient mieux passées. Alors, Matteo continuait malgré tout à la soutenir comme il le pouvait, discutant avec elle parfois quand elle le demandait. Il ne le bousculait pas, lui laissait du temps mais c'était dur parce qu'elle n'acceptait rien, à chaque fois qu'il voulait tenter quelque chose il sentait bien qu'elle ne voulait pas. Comme si cette vie qu'ils avaient construit n'était en rien la sienne ou celle qu'elle avait espérer. Alors, plus les jours passaient et plus Matteo se disait que cette impression qu'il avait était belle et bien réelle et qu'il finirait par la perdre. Parce qu'au lieu de se rapprocher ils s'éloignaient toujours un peu plus. Seul le chien était traité de la même façon par Cassia, chose que Matteo ne comprenait pas parce qu'il lui avait imposé ce chien, c'est vrai elle avait toujours dit vouloir un chat.

Cet examen qu'elle devait passer dans la journée n'allait rien changer pour Matteo, il le savait. Alors il n'avait pas insisté quand elle lui avait dit vouloir y aller. Seulement il était tout de même inquiet et n'ayant eut aucune nouvelle de la journée c'est avec la boule au ventre qu'il rentra à la maison. Pour une fois qu'il ne faisait pas d'heure supplémentaire il était heureux de pouvoir rentrer, peu être qu'elle accepterait d'aller courir avec lui. Mais en rentrant dans la maison il ne vit personne, par contre il entendit du bruit. Alors il alla en direction du bruit qu'il avait entendu et se retrouva devant la porte de la chambre, porte qui était ouverte donc il dit simplement "- C'est moi, j'suis rentré. Comment c'est passé ta...." mais il s'arrêta net en voyant les piles de vêtements sur le lit et le sac qui se trouvait à côté de Cassia. Il resta là inquiet, n'osant même pas demander ce qui semblait presque être une évidence.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Oct 2016 - 14:53
Après être rentré du rendez-vous, j’avais réfléchi un bon moment. Le rendez-vous avec le médecin m’avait mis le moral au plus bas. Je n’aurais pas dû y aller, mais c’était trop tard pour revenir en arrière. Je ne retrouverais sans doute jamais mes souvenirs, ma mémoire. Alors comment pouvais-je continuer à vivre ainsi et à rendre malheureux un homme qui était gentil, qui avait bon cœur et qui était patient ? Je ne pouvais pas, tout simplement. Alors oui je devais partir, le laisser pour son bien. J’avais donc sortis un sac de voyage et commençai à le remplir avec des vêtements. C’est là que j’vais entendu Matteo rentrer, et bien vite il fut là devant le pas de la porte m’annonçant qu’il était rentré, mais s’arrête net en me voyant assise sur le lit avec ce sac de voyage à moitié plein. Je passai alors la paume de ma main afin d’essuyer une dernière larme avant de poser mon regard sur Matteo « Salut » dis-je simplement. Puis je détourne le regard, n’ayant pas la force de maintenir mon regard sur lui. Mais Matteo n’était pas idiot, il devait bien comprendre. Alors je me fis violence, alors je relevai légèrement la tête pour poser mon regard sur lui une nouvelle fois « Je suis désolé… » dis-je dans un léger murmure. Oui c’est bien tout ce que je pouvais dire pour le moment. Il allait certainement vouloir parler, avoir des explications et c'était tout à fait légitime. Je n'allai pas fuir sans explications, sinon je serais partie en laissant un simple mot. Mais non je n'étais pas comme ça et Matteo ne méritait pas ça.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 19 Oct 2016 - 15:06
Invité
Matteo était en train de comprendre ce qui se passait dans cette pièce. Contrairement à ce qu'il aurait pensé en arrivant, elle n'était pas en train de faire le tri dans ses vêtements, cela s'entendait au son de sa voix, elle était triste et elle avait pleuré, ou elle pleurait encore mais elle le cachait. Seulement, il la connaissait assez pour savoir ce qu'elle cachait ou non et surtout quand il s'agissait de larme. Bizarrement cette boule qu'il avait au ventre depuis un moment déjà devient plus importante encore et c'est sans doute parce qu'il sentait toute cette émotions chez elle qu'elle lui fit mal, horriblement mal. "- Désolé de quoi ?" alors que dans le fond il le savait depuis bien trop longtemps déjà qu'elle allait partir, vivre sa vie mais sans lui. Il serra les dents et ajouta "- Désolé de quoi Cassy ... de partir ?" oui, c'était ça qu'elle était en train de faire et pas le rangement de son armoire par ordre de préférence, non ce n'était pas ça. Elle allait partir et le laisser seul dans cette grande maison où il n'aurait plus rien à y faire si elle n'y était pas. Son estomac était noué, cette boule lui coupait presque le souffle mais Matteo prenait sur lui, il ne voulait pas craquer, de toute façon qu'est ce que ça changerait, qu'elle ait pitié de lui et qu'elle reste par pitié ? non jamais de la vie, aucune femme n'aura pitié de lui et surtout pas celle qu'il aime. Parce qu'il l'aime toujours lui, contrairement à elle qui ne semble même pas vouloir essayer de connaitre ses propres sentiments, parce que dans le fond elle l'aimait avant non donc elle l'aime. Enfin, pour lui ça semble tellement logique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Oct 2016 - 15:23
Matteo venait de rentrer, et il n’avait pas tardé à venir dans la chambre où je me trouvais. Et surpris, il s’était stoppé net dans ses paroles. Il n’était pas idiot, en me voyant ainsi sur le lit avec ce sac et mes vêtements il devait certainement comprendre.  Alors je m’étais excusé, c’était sortit presque tout seul. Mais je devais le faire, je devais m’excuser. Ce n’était pas de gaieté de cœur que j’avais pris cette décision, au contraire. Puis Matteo me demanda pourquoi je m’excusai, me demandant tout de suite après si c’était de partir que je m’excusais. J’acquiesçai alors en silence, avant de trouver la force de parler « Je retrouverais jamais la mémoire Matteo…Le médecin me l’a dit cet après-midi au rendez-vous. Elle a dit que les chances que ma mémoire revienne étaient très faibles… » mais pourquoi j’avais été à ce rendez-vous ? Je regrettai, j’aurai préféré continuer à vivre dans l’ignorance et ne pas avoir cette nouvelle. Mais c'était trop tard à présent. « Je fais des efforts, je t’assure que j’en fais…Mais il n’y a rien qui me revient, rien du tout. J’ai l’impression d’être toujours autant perdue, je n’y arrive pas… » dis-je avec une voix légèrement cassée.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 19 Oct 2016 - 15:57
Invité
Pourquoi, pourquoi est-ce qu'il lui avait demandé une explication, de toute façon il savait très bien ce qu'il en était pas besoin d'enfoncer plus le couteau. Mais non, comme un con il avait demandé pourquoi et plus elle s'expliquait plus la douleur était forte. C'est dingue comme de simples mots peuvent vous transpercer le coeur. Matteo n'avait pas bougé, à quoi bon après tout. Il restait là et l'écoutait parler, parler d'une chose dont il se doutait depuis trop longtemps. Pas une seule seconde elle ne leur avait laissé une chance, pas une seule, se contentant de poser des questions et d'attendre des réponses. Ce n'était pas comme ça que Matteo avait envisager leur vie même avec sa perte de mémoire. "- Tu n'arrives pas à quoi Cassia ?" oui, faudrait qu'elle lui dise parce qu'elle ne faisait rien pour y arriver, rien d'après lui en tout cas. Ce n'était pas en cuisinant qu'elle allait apprendre à l'aimer. Ce n'était pas en discutant avec lui qu'elle lui trouverait de l'intérêt, qu'elle laisserait cette flamme envahir son coeur. "- A te faire à l'idée qu'on ait eu une vie tous les deux ? qu'on se soit aimé ? ou tout simplement à moi ?" et Matteo serra à nouveau les dents avant d'ajouter. "- Quoi qu'il en soit si c'est vraiment ce que tu veux, t'en fait pas je ne te retiendrai pas. Mais je tiens à dire que tu ne nous a pas laissé une chance, aucune..." et là Matteo bougea mais ce n'était pas pour venir vers elle et essayer de la retenir, non, il avait dit qu'il la laisserait partir.  Il prit simplement la direction de l'extérieur de la maison, la terrasse, à quoi bon rester là et la regarder faire sa valise. Elle voulait partir et quoi qu'il dise quoi qu'il fasse elle partirait et il n'allait pas la supplier, il avait bien comprit que ça ne servirait à rien. On ne force pas les gens à vous aimer, donc à quoi bon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Oct 2016 - 16:12
Je venais de donner les explications à Matteo. Ce que le médecin m’avait dit cette après-midi et aussi le fait que je n’arrivais pas à me souvenir de quoi que ce soit. Et puis de toute manière selon le médecin mes chances de retrouver ma mémoire étaient très minimes. Et encore une fois Matteo demanda des explications supplémentaires. Et avant que je n’aie le temps de répondre il énuméra diverses choses. Fronçant les sourcils je répondis alors « Non, non ce n’est pas ça. Je…je n’arrive pas à me faire à l’idée d’avoir tout oublié, de ne pas pouvoir me rappeler de quoi que ce soit. J’ai l’impression d’être moi sans l’être vraiment… » oui vraiment étrange comme sensation. Puis Matteo ajouta ensuite qu’il ne me retiendrait pas si c’est ce que je voulais. Mais ce n’est pas ce que je voulais, mais avais-je vraiment le choix ? Mais ce qu’il ajouta ensuite me fit mal, très mal même. Aucune chance ? Alors c’est ce qu’il pensait vraiment ? Puis il quitta le pas de la porte, me laissant seule. Comment pouvait-il penser cela ? J’avais essayé, comment pouvait –il dire le contraire ? Et comment pouvait-il dire cela alors que c’est lui en premier qui avait mis une certaine distance entre nous. « Ce n’est pas vrai… » dis-je en murmurant. Mais Matteo n’avait certainement pas entendu, déjà parti.

Fermant mon sac, je pris ce dernier puis le posa au salon. Je cherchai Matteo et finit par le trouver, dehors sur la terrasse. Je m’approchai alors de lui « Je ne pars pas de gaité de cœur, sache le. Et contrairement à ce que tu penses, j’ai fait des efforts mais…je te rends malheureux. Je te rend malheureux et je ne peux pas accepter ça… » non c'était tout simplement impossible pour moi de lui faire vivre ça.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 19 Oct 2016 - 16:23
Invité
Oui, donc lui, leur relation tout ça, c'était un frein à son épanouissement alors à quoi bon vouloir la retenir ? rien, donc Matteo avait décidé et à contre coeur lui aussi de la laisser partir, de toute façon la retenir ne servirait à rien. Et il était plus que sur de ce qu'il venait d'ajouter, oui, elle n'avait pas essayé, pas une seule fois elle n'avait tenté un baiser, une caresse, pour voir ce que cela pouvait donner. Elle aurait pu essayer, voir si son coeur réagissait, voir si Matteo arrivait encore à la rendre dingue juste en la regardant, mais non elle ne leur avait pas laissé cette chance. Donc Matteo l'avait laissé termine son sac, pas besoin qu'il l'aide après tout. A quoi bon se faire plus de mal qu'ils ne s'en faisaient déjà. Et non il n'entendit pas ce qu'elle ajouta et c'était sans doute aussi bien parce qu'il lui aurait dit que si c'était bel et bien vrai, qu'il n'avait pas eu la joie ou le plaisir de pouvoir l'embrasser une seule fois depuis son accident. Et c'était ça qui n'arrivait pas à passer, comment elle pouvait dire n'être que l'ombre d'elle même et avoir fait des efforts ? elle ne comprenait pas ce que Matteo pouvait ressentir.

Matteo était donc sur la terrasse, appuyé contre le mur à regarder l'extérieur de la maison mais surtout à essayer de rester calme et à ne pas craquer. Et le fait qu'elle revienne à la charge ne l'aida pas vraiment. Il ne pu rester de marbre et ne rien dire, c'était trop juste et surtout trop injuste ce qu'elle disait là. "- Alors... c'est définitif ?" ce n'était pas la peine qu'ils s'engueulent, de toute façon elle ne comprenait pas ce qu'il voulait dire et apparemment c'était pareil pour lui, donc à quoi bon. Oui, elle le rend malheureux mais c'est parce qu'elle n'a jamais voulu essayer, si encore elle l'avait embrassé et qu'elle lui avait dit qu'effectivement elle ne ressent absolument rien pas l'ombre d'un émoi il aurait compris, il aurait accepté, mais c'était pas le cas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 19 Oct 2016 - 16:36
Les mots de Matteo m’avait fait horriblement mal. Mais pouvais-je vraiment lui en vouloir ? Non pas vraiment. Je ne faisais pas ça par plaisir, mais je voyais bien qu’il semblait être malheureux, alors comment je pouvais continuer comme ça ? Il était quelqu’un de bien, il ne méritait pas une telle chose.
Après avoir fermé mon sac, j’avais rejoint Matteo dehors sur la terrasse. Lui disant que je ne partais pas de bon cœur, que j’avais réellement essayé de faire des efforts mais que je le rendais malheureux. Et je ne pouvais pas accepter ça. Et pour toute réponse, Matteo me demanda si c’était définitif. Je pensais que cette question était bien trop large à mon goût. Ça voulait dire, et ça pouvait dire tellement de choses au final. « Je pense que c’est le mieux » je repris dans la foulée « pour toi » puis je m’approchai encore un peu de lui, plongeant mon regard humide dans le sien « S’il te plais, ne m’en veux pas…Tu…tu es quelqu’un de très gentil, tu es vraiment quelqu’un de bien et je n’ai pas envie de couper totalement le contact avec toi » non ça non. J’avais envie de le revoir, de lui parler. Mais vivre ensemble ici c’était trop difficile aussi bien pour lui que pour moi. Mais lui, voudrait-il me revoir après cela ?



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Oct 2016 - 0:53
Invité
Cassia avait pris sa décision et Matteo comptait bien la respecter même s'il était loin de comprendre ses motivations. Oui, il était malheureux, oui il aurait préféré qu'elle leur laisse une chance. Mais ce n'était malheureusement pas le cas. Tout comme lui elle abandonnait beaucoup trop vite et çà il ne pouvait pas lui en vouloir. Il la regarda s'approcher sans rien dire, il avait très bien entendu ce qu'elle venait de dire. Ce n'était pas mieux pour lui mais bon elle ne pouvait pas deviner puisqu'elle ne le connais pas. Elle croit que c'est mieux mais la perdre ne sera pas mieux pour lui.
Il lève les yeux quand elle se rapproche encore, ce serait si facile de l'embrasser mais tellement hors sujet qu'il ne fera rien. Ce n'est pourtant pas l'envie qui lui manque, mais il la respecte trop pour ça. Il voit bien ses yeux humides d'ailleurs les siens sont pareils. Ça le tue ce qu'elle ajoute. "Je ne t'en veux pas, enfin pas totalement. Mais ne me demande pas d'être ton ami, pas maintenant. C'est trop tôt." Et il cesse de la regarder pour éviter de l'encourager à rester là, parce qu'il va craquer sinon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Oct 2016 - 3:12
Cela me faisait mal de partir et d’avoir pris cette décision. Oui ça me faisait mal car Matteo était quelqu’un de bien. Et ça me faisait mal parce que cette vie que j’avais avec lui me faisait follement envie. Matteo avait toujours beaucoup compté pour moi, à l’époque du lycée. Et là j’avais la chance de vivre une belle histoire avec lui. Mais je ne me souvenais de rien. Alors comment faire comme si de rien n’était ?  Et ça lui faisait du mal. Et je ne pouvais définitivement pas faire de mal à une personne que j’estimais beaucoup, qui avait de l’importance pour moi depuis tant d’années. Même si malheureusement j’avais oubliés les plus beaux et les plus bons moments passées avec cette dite personne. Matteo m’avoue ne pas m’en vouloir, du moins pas totalement. Qu’est-ce que ça veut dire exactement ? C’est vague et mon esprit complètement embrouillé m’empêche de réfléchir comme il faut. Et ce qu’ajouta Matteo me fit mal. Je ne pouvais pas lui demander d’être mon ami, pas maintenant du moins. Et pourtant, j’avais besoin de lui. Mais il avait raison je ne pouvais pas lui demander une telle chose, pas maintenant. « D’accord, je comprends » puis poussé par ma culpabilité, par les émotions, je vins déposer un furtif et très léger baiser sur la joue de Matteo « Pardonne-moi… » oui pour ce que je faisais là. Etait-ce une bonne idée ? Je ne pense pas, mais c’était la seule solution que j’avais trouvé pour le moment.

Et sur ces mots, je fis demi-tour pour revenir à l’intérieur de la maison. Prenant mes clés de voitures, ma veste et mon sac. Et Jaffa tourna autour de moi alors que j’ouvrai la porte d’entrée. Alors avant de partir, je me baissai légèrement lui fis une caresse sur la tête et vins lui murmurer « prends soin de lui » oui il fallait que quelqu'un prenne soin de Matteo, parce qu'il le méritait, parce qu'il comptait pour moi malgré tout.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Oct 2016 - 3:46
Invité
Pour Matteo dans sa tête tout était clair, pour lui, elle était la femme de sa vie et il l'avait sans doute comprit beaucoup trop tard. Peu être qu'elle reviendrait qui sait, mais pour l'instant elle partait et c'était difficile à accepter, même s'il n'avait pas vraiment le choix. On ne retient pas les gens contre leur volonté. Il ne pouvait pas être son ami, pas pour le moment, pas après ce qu'elle venait de dire, c'est à dire qu'elle partait. Bien sur ils avaient d'abord été amis avant d'être amants et de vivre par vivre ensemble, mais cette amitié ne pouvait pas continuer pas temps que Matteo n'acceptait pas la situation. Dans quelques temps sans doute mais pour le moment ce n'était pas possible.
Lui pardonner ? sans doute jamais, du moins comme pour le reste pas maintenant, c'était pas possible. Matteo allait se retrouver seul dans cette immense maison et ça commençait déjà à lui couter. Pour un peu il l'aurait retenu mais à quoi bon. Sa fierté en avait prit un coup mais il s'en remettrait de ça.

Il la laissa partir, sans rien ajouter d'autre, trop difficile qui commençait déjà à sentir cette émotion le prendre aux tripes et lui couper la voix. Et ce n'est que lorsqu'il entendit la porte d'entrée se refermer qu'il comprit qu'elle était vraiment partit et qu'elle ne reviendrait pas. Elle n'avait pas prit toutes ses affaires, c'est clair il allait sans doute la revoir à plusieurs reprises si vraiment elle décidait de ne jamais revenir parce qu'elle devrait récupérer ses affaires, sa vie. Mais là pour l'instant c'était le cadet de ses soucis. Matteo frappa violemment dans la chaise longue qui se trouvait là et l'envoya valdinguer à l'autre bout de la terrasse, tellement cette douleur était intense. Ca ne le libéra pas vraiment pour autant, mais disons que quelques larmes se mirent à couler malgré tout.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Oct 2016 - 3:57
C’était dut, très dur même. De savoir qu’on vivait une belle histoire, de ne pas s’en souvenir et de décider de partir pour son bien à lui. Je ne cessai de me demander si c’était la bonne solution, mais je n’avais trouvé que celle-là. Peut-être que j’aurai dû encore attendre un peu ? Mais à quoi bon le faire souffrir encore. Il ne méritait définitivement pas cela.

Alors j’avais quitté la maison, laissant l’homme de ma vie derrière moi. Et ça faisait un mal de chien. Mais je ne pouvais pas continuer ainsi. Cette pause, cet éloignement était peut-être nécessaire pour que tout aille mieux, je ne sais pas trop, c’était encore trop tôt pour le dire. Une fois dans ma voiture, je démarrai et pris la direction de chez mes parents. Je n’avais pas d’autres endroits où aller, et au moins là-bas j’aurai un minimum de repère. Et tout en roulant, je sentais des larmes glisser le long de mes joues, c'était plus fort que moi. Les émotions prenaient largement le dessus aujourd'hui. Déjà à cause de ce rendez-vous chez le médecin, et aussi parce que je faisais du mal à Matteo, à croire que je n'étais pas quelqu'un de bien. Je ne me reconnaissais même pas, c'était effrayant.

Et c'es donc après avoir roulé un petit moment, que j'arrivai chez mes parents. A la maison où j'avais grandis. Et quand ma mère me vit arriver, je n'e pas besoin de lui expliquer elle avait compris rien qu'en me regardant. Et ses premiers mots essayèrent de me réconforter, me disant que tout allait finir par s'arranger. Mais devais-je la croire ? Là encore je l'ignorai pour le moment.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Oct 2016 - 4:17
Invité
Matteo allait avoir bien du mal à s'en remettre. Comment reprendre sa vie après ça ? ça allait être difficile, mais il y arriverait, il ne fallait pas qu'il se laisse abattre pour si peu. Après tout si elle était partit c'est qu'il ne comptait pas pour elle, qu'elle n'avait pas envisager sa vie avec lui parce qu'elle n'avait même pensé à essayer pour voir ce que ça pouvait bien donner. A croire que ce qu'ils avaient vécu était arrivé pour d'autres raisons, peu être même que Cassia aurait donné une toute autre tournure à sa vie si ce fameux jour Matteo n'avait pas changé d'attitude envers elle et s'il avait continuer à la snober. Elle n'avait sans doute jamais vu en lui l'homme de sa vie, comme lui y avait vu la femme de sa vie. Il arrive que parfois dans la vie on prenne des chemins différents et c'est exactement ce qui était en train de se passer pour eux.

Matteo allait se reprendre mais pour l'instant, la seule chose qu'il réussit à faire c'est se laisser glisser contre ce mur de la maison et s'assoir par terre, gardant son regard dans le vide et laissant sa peine prendre le dessus. Elle était partie, il était seul dans une maison immense, bien trop grande pour lui. Qu'est ce qu'il allait faire sans elle ? Comment il allait gérer ça ? il n'en avait pas la moindre idée.
Il dut rester un sacré moment comme ça parce que c'est la fraicheur de fin de journée qui lui fit reprendre ses esprits et se relever avec difficultés d'ailleurs, ses muscles étaient tout endoloris. Il rentra à l'intérieur pour y voir un chien qui semblait triste lui aussi. Mais pour le coup Matteo se foutait un peu de l'état d'esprit du chien, il n'y avait que le sien qui importait.

Il se rendit dans la chambre et là il vit les vêtements qu'elle avait laissé et prit le temps de tout ranger dans l'armoire puis il défit le lit, il mettrait d'autres draps plus tard, de toute façon il ne dormirait plus dans cette chambre, c'était fini.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Oct 2016 - 4:33
Une fois arrivée chez mes parents, je n’avais pas pu retenir mes larmes. Et j’avais finis par donner quelques explications à ma mère. Sur le rendez-vous que j’avais eu et sur la décision que j’avais prise. Je lui disais tout, tant j’étais mal de rendre Matteo malheureux et de l’avoir laissé seul. Alors après un petit moment à avoir parlé avec ma mère, j'étais aller me réfugier dans ma chambre. Enfin mon ancienne chambre plutôt. Je posai mon sac de voyage où se trouvait quelques vêtements au pied du lit et vins m'allonger sur ce dernier. J'étais fatiguée, épuisée même et tellement mal. J'avais l'impression de ne rien comprendre à ce qui m'arrivait. Et puis pourquoi ce genre de chose m'arrivait à moi ? C'était injuste. Tellement injuste.

Allongée sur le lit, le regard dans le vide, je ne cessai de torturer mon esprit avec des tas de questions auxquelles je n'avais pas de réponse. Et au fil du temps, je commençai à sentir une bonne odeur qui venait de l'étage d'en bas, ma mère était en train de faire le repas de ce soir. Mais malgré la bonne odeur, je n'avais aucun appétit. D'ailleurs quand ma mère vint frapper à la porte pour m'annoncer que le diner était prêt, je déclinai l'invitation. Je n'avais pas faim. Je n'avais envie de rien ce soir. Comment pourrai-je avoir de l'appétit alors que je faisais du mal autour de moi ? J'avais l'impression de ne plus être la même personne, l'impression d'être seulement l'ombre de moi-même. Et c'était angoissant et effrayant en même temps.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Oct 2016 - 4:40
Invité
Matteo allait devoir faire des choix, prendre des décisions sur son avenir mais ce n'était pas ce soir qu'il le ferait. Il ne pourrait pas rester dans cette maison tout simplement parce que le loyer allait vider son compte en banque. Bien sur il pourrait la garder encore quelques temps, quelques semaines, voir quelques mois pas sans doute qu'il ne finirait pas l'année dans cette maison au risque de ne plus pouvoir vivre à côté. Il ne regrettait pas le départ de Cassia pour cette raison, mais il devrait malgré tout y penser sérieusement. De toute façon rester dans cette maison sans elle ce n'était pas vraiment intéressant. Elle était grande, elle était vide et elle semblait terriblement froid d'un coup.
Matt quitta la chambre pour refermer la porte et il faudrait aussi qu'il change ses vêtements de place pour éviter de devoir y revenir. Il n'avait pas envie de voir cette chambre, de voir ce lit dans lequel ils ont coucher pendant des mois et puis de toute façon pour la maison c'était pareil, il y avait tellement d'endroit empli de souvenir. La salle de bain était empli d'elle, il restait encore tellement d'affaires, son odeur, le linge qu'elle avait utilisé pour la douche.
Non, ça allait être vraiment compliqué tout ça.

Matteo ne mangea rien, se contentent juste d'aller promener le chien et ensuite il rentra pour se boire une bière devant la télé, comme n'importe quel mec célibataire, puisque c'était ce qu'il était à présent. Le reste de la nuit il le passa sur le canapé, incapable d'aller se coucher.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Oct 2016 - 5:23
Voilà quatre jours que j’étais retourné chez mes parents. Drôle de situation alors que j’allai sur la trentaine quand même, mais je n’avais pas eu le choix. Et puis je ne comptais pas rester ici éternellement. Quatre jours que je vivais assez renfermée, je passai beaucoup de temps dans ma chambre, seule. Je sautais la plupart des repas, grignotant seulement quand j’en avais envie. Aujourd’hui je devais aller au travail. J’avais contacté le sergent qui avait accepté que je revienne un peu plus tôt que prévu afin que je retrouve mes repères petit à petit. L’équipe n’avait pas changé ou presque, puisque Matteo était mon coéquipier. Mais certaines choses avaient changés selon le sergent, ce dernier avait prévu de me faire un débriefing rapide quand je serais aux bureaux. Et c’est dingue à dire, mais je stressais. Oui je stressais de retourner au travail, j’appréhendais que trop de choses aient changés, que ça soit difficile pour moi de continuer à faire ce boulot. Mais malgré tout le fait de retourner au travail me motivais légèrement pour sortir un peu de ma bulle et d’aller de l’avant. Refaire le métier que j’adorais allait sans doute m’aider à aller mieux.

C’est donc en milieu de journée que j’arrivai aux bureaux. Tout le monde était là et ça me faisait un peu étrange malgré tout Et à peine arrivée, je vis des paires d’yeux se retourner vers moi. « Bonjour tout le monde » Simons se leva et vint vers moi me saluer chaleureusement « Salut Cassia, content de te revoir ici » , puis Hampton se leva à son tour « Salut, moi c’est Hampton » je levai les yeux au ciel, il n’avait donc pas changé depuis tout ce temps « Je sais qui tu es Hampton, je n’ai pas perdue l’intégralité de ma mémoire mais juste une partie » N’avait-il donc pas compris. Il faisait toujours autant de bourdes apparemment. Simons me fit ensuite gentiment signe d'aller à mon bureau, ce que je fis. Voyant Matteo, je le saluai à son tour « Salut » dis-je simplement, en lui adressant un léger sourire.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Oct 2016 - 5:32
Invité
Le lendemain Matteo avait eu du mal à repartir bosser, tout simplement parce qu'il était fatigué. Mais c'était vite passé et les jours aussi d'ailleurs. Matteo ne rentrait que très tard à la maison et laissait la plupart du temps le chien au service qui s'en occupait pendant la journée. Donc il n'était pas à plaindre. Cassia leur manquait aux deux mais sans doute bien plus à Matteo. Seulement il ne pouvait pas faire autrement.

Une journée de plus de travail qui commençait, Matteo ne savait pas du tout ce qu'allait donner cette journée, tout ce qu'il savait c'est que comme Cassia n'était plus là il bossait avec les autres et ça lui allait bien. Il buvait toujours énormément de café et c'est donc avec une tasse de café bien chaude qu'il avait prit place à son bureau et qu'il s'était remis sur le dossier en cours.
Ce n'est qu'après quelques minutes qu'il comprit que sa partenaire était de retour, vu ce qu'il entendait. Il ne leva pas vraiment les yeux vers elle, trop angoissé de devoir la voir et surtout bosser avec elle. Il pensait qu'elle reviendrait seulement dans quelques jours il fut donc assez surpris de la voir là. "- salut." c'est tout ce qu'il lui dit alors qu'elle prenait place à son bureau et qu'elle venait de le saluer. Matteo saurait être professionnel mais il n'allait pas l'accueillir en sautant de joie non plus.
Et puis il avait du travail, alors autant le faire correctement et laisser tout le reste de côté.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Oct 2016 - 5:39

C’est avec un peu d’appréhension que je m’étais rendu aux bureaux aujourd’hui. J’avais souhaité y aller en me disant que tout allait bien se passer. Mais à peine arrivé que Hampton, le roi de la boulette, m’avait rappelée que ça n’allait pas être comme avant. Bon, ça commençait bien. Heureusement que Simons était toujours pareil, c’est-à-dire, calme posé et compréhensif. Et puis Matteo était là, alors je ‘avais salué lui aussi. Et disons que l’échange fut assez froid malgré tout. Il devait m’en vouloir, beaucoup m’en vouloir. Alors je n’ajoutai rien d’autre et m’installai à mon bureau, qui était toujours le même d’ailleurs.

Je devais avouer que je ne savais pas trop quoi faire, je ne connaissais pas les affaires en cours, ni rien. Heureusement le sergent arriva me salua et me demanda de le suivre à son bureau. Je restai un petit moment, il m’avait parlé de beaucoup de choses. Et on avait convenu que pour le moment je ne reprendrai le travail qu’à mi-temps étant donné que je reprenais plus tôt que prévu. Tout comme les infiltrations qui ne m'étaient pas autorisés pour le moment. Et je devrais également repassé quelques test physique et de tir pour être apte à nouveau. Pas mal de choses avaient changés mais je devrais m’en rendre compte sur le tas. Et une fois terminé, je sortis du bureau. Me dirigeant vers le bureau de Matteo « Je peux t’aider à faire quelque chose ? » oui je n’allai pas rester au bureau à me tourner les pouces. Il avait peut-être des informations à chercher, des adresses à trouver, enfin ce genre de travail.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Oct 2016 - 5:49
Invité
Matteo avait des infos à vérifier alors c'est ce qu'il fit, voyant que Cassia se rendait dans le bureau du sergent. Il ne savait pas s'ils allaient bosser à nouveau ensemble, mais les débuts seraient difficiles c'est certain. Matteo avait beau être gentil, plein de bonne volonté, être patient et tout, elle l'avait quand même abandonné, et abandonné la maison alors il ne pouvait pas faire comme si rie n'avait changé, comme s'ils étaient les meilleurs amis du monde, de toute façon ils ne l'étaient pas.
Quand elle revint et qu'elle vint vers lui pour lui demander ce qu'elle pouvait faire l'aider et prit le dossier qu'il avait devant les yeux et sépara les quelques feuilles qui s'y trouvait, lui tandis la seconde partie et lui dit "- Oui, s'tu veux. Faut vérifier les adresses de toutes les personnes inscrites sur la liste." la liste était longue mais c'était souvent comme ça qu'ils bossaient.
Matteo avait déjà commencé mais ça n'empêchait pas qu'il en aurait quasiment pour toute la journée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Oct 2016 - 5:58
L’entretien avec le sergent avait duré un petit moment. Mais il y avait beaucoup de choses que je devais savoir et avec lesquelles ont devait se mettre d’accord. Puis une fois terminé, j’avais demandé à Matteo si je pouvais l’aider à faire quelques choses. Je ne voulais pas rester le reste de la journée sans rien faire non plus. J’avais besoin de retravailler à nouveau. Alors il me dit que je pouvais vérifier les adresses des personnes qui se trouvaient sur la liste. Et il me tendit les documents. « D’accord, je te fais ça » dis-je en prenant les feuilles et ensuite retourner à mon bureau pour me mettre au travail.

Le début fut difficile. Le logiciel avait changé apparemment. Alors j’étais prête à demander à Matteo mais je n’osai pas. Alors je cherchai, et au bout d’une bonne quinzaine de minutes je finis par trouver, enfin ! Alors je pu me mettre au travail et faire ce que Matteo m’avait demandé. Il y avait pas ma de noms sur la liste mais ça faisait partit du boulot aussi et ce n'était pas la première fois que je faisais ça.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Oct 2016 - 9:41
Invité
Fallait bien commencer par quelque chose et c'était ce genre de début là qu'ils étaient en train de vérifier. Le genre d'info capital dont il était difficile de ne pas se passer. Oui, les listes étaient souvent longues mais parfois ça faisait avancer les enquêtes en cours. Quoi qu'il soit Matteo se focalisa sur sa partie de travail, pour éviter d'avoir à s'intéresser de trop près à Cassia. Pour l'instant il n'avait pas envie de faire la conversation avec elle mais il faudrait bien qu'il lui parle du reste de ses affaires, histoire de savoir ce qu'elle comptait en faire. Ce qui était sur c'est qu'il ne serait pas là le jour où elle viendrait les chercher.
Après un long moment à bosser sur sa liste Matteo se leva pour aller se chercher une nouvelle tasse de café. Il en avait besoin sinon il est clair qu'il allait piquer du nez sur son pc s'il ne prenait pas une autre dose de caféine. Il se rendit donc dans la salle de repos pour aller se servir une autre tasse, ne cherchant pas vraiment à savoir ce que faisait les autres.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Oct 2016 - 11:20
Je m’étais donc mis au travail, à mon bureau. Le début avait été un peu difficile mais j’avais tout de même finis par trouver, et j’avançais donc sur le travail que Matteo m’avait demandé de faire. J’avais déjà fait ce genre de travail donc ça ne me posais pas de réels problèmes.

Un petit moment plus tard, je vis Matteo se lever et aller en salle de pause. Et là j’avais soudainement envie d’un café. Mais je n’osai pas trop y aller. Mais bon d’un côté je n’allai pas pouvoir le fuir. Enfin, j’avais surtout l’impression que Matteo n’appréciait plus ma compagnie et je ne pouvais pas lui en vouloir. Mais je décidai tout de même d’aller prendre un café. Une fois dans la salle de pause je me servis alors une tasse de café, et je fus surprise de voir que MA tasse était encore là. Et pour briser le silence je dis « Je ne savais pas que tu étais lieutenant, je trouve ça bien pour toi, tu le mérites » oui c’est le sergent qui me l’avais appris par hasard tout à l’heure. Et il devait e mériter, il avait été toujours travailleur et un peu ambitieux.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Jeu 20 Oct 2016 - 11:39
Invité
Matteo ne fut pas surpris que Cassia finisse par se joindre à lui dans la salle de pause, après tout elle aussi buvait pas mal de café, du moins avant, quand elle était encore elle même. Maintenant, depuis son accident pas mal de choses avaient changé mais apparemment quand elle travaillait elle avait besoin de caféine. Mais il ne l'accueillit pas non plus avec le sourire. C'était cordial, oui, voilà cordial, rien de bien génial, juste comme une sorte de tolérance. Il la tolérait dans la même pièce que lui parce qu'il n'avait tout simplement pas le choix. "- Merci." qu'est ce qu'il pouvait bien lui répondre d'autre. Son grade n'avait plus vraiment d'importance depuis un moment déjà, ayant mis son ambition de côté pour s'intéresser plus à sa vie, son couple. Sauf que maintenant, il n'y avait plus de couple mais juste sa vie. Vie qu'il comptait bien reprendre en main bientôt quand il aurait trouvé la force et le courage. Et le mieux serait sans doute de demander un changement, une mutation, après tout Sidebay n'avait plus rien à lui apporter ni au point de vue personnel ni même au point de vue professionnel. Mais pour ça fallait encore qu'il fasse le tour des postes à pourvoir et qu'il en discute sérieusement avec le sergent et donc ce n'était pas encore pour tout de suite mais ça lui trottait pas mal dans la tête c'est clair.
"- Beaucoup l'on convoité mais très peu l'on possédé." et bien sur Matteo parlait de la fameuse tasse de Cassia, celle qu'elle avait en main et qu'elle semblait surprise de voir encore là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 20 Oct 2016 - 11:49
Finalement, j’avais été me prendre une tasse de café en salle de repos. Et comme je trouvais un peu le silence pesant, j’avais brisé ce dernier en disant à Matteo que je ne savais pas qu’il était lieutenant. Mais que je trouvais ça bien pour lui. Il devait certainement le mérité. Et j’eu le droit à un remerciement de sa part. Bon, c’était encore glacial. Je ne savais plus trop quoi faire pour parler et essayer d’avoir un minimum de discussion. Mais peut-être que justement Matteo ne voulait pas me parler, ni même me voir tient. Je n’insistai donc pas et me pris une tasse de café. Puis Matteo vint me dire que beaucoup l’avait convoité mais que peu l’avait possédé, et je compris assez rapidement qu’il parlait de ma tasse. « Contente de l’apprendre, et de voir que ça n’a donc pas changé » non car dans les souvenirs que j’avais peu de collègue s’aventurait à prendre ma tasse pour prendre un café. Et je ne sais trop pourquoi je prenais cette tasse, c'était une habitude que j'avais prise et voilà. C'était devenu ainsi.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  SuivantVoir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Calls on U.S., IMF to forgive debt
» please, please forgive me, cléa.
» LORENZO DI MATTEO #(213) 116 - 1009
» LILY-ROSE ► never forget. never forgive.
» Please, forgive me ♣ Ambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: BIENVENUE À SIDEBAY :: East Side :: Quartiers Résidentiels :: Sunlight Street-
Sauter vers: