Revenir en haut Aller en bas



 
WELCOME TO SIDEBAY

 :: BIENVENUE À SIDEBAY :: East Side :: Quartiers Résidentiels :: Sunlight Street Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Haut les mains, peau d'lapin! ft. Matteo et Cassia.

avatar
Ann Lincoln
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Oct 2016 - 14:46
Nuit numéro… elle ne savait plus en fait, mais en tout cas, ce soir sa zone de chasse – comprenez par là qu’elle allait faire les poubelles du coin – se trouvait dans un quartier apparemment riche, en espérant que les occupants de ce coin aient eut envie de jeter de quoi faire un bon petit repas. Oh… et s’il y avait des objets de valeur en plus, que l’on pouvait revendre facilement, ce ne serait pas du luxe bien entendu. Sans vouloir faire sa fine bouche, Ann commençait doucement à manger d’argent, et ce moyen lui semblait bien être le seul pour ne pas se retrouver comme ces malheureux qui faisaient la manche pour espérer avoir une misère en fin de journée.

Ce soir, son intérêt s’était porté sur une maison portant le numéro 60, Sunlight Street. Un endroit qu’elle n’avait pas encore visité, et rien ne semblait indiquer un réel danger en ces lieux. Pas de « attention chien méchant » ou autres « je monte la garde », pas d’éclats de voix qui pourraient indiquer la présence d’un homme possiblement capable de lui arracher la tête avec une seule claque, en bref… tout semblait parfait, dans le meilleur des mondes. Pourquoi hésiter dans ce cas ? Aucune raison, et après un instant à s’assurer que rien n’annonçait la présence ou la sortie des propriétaires, l’adolescente s’était glissée sur la propriété, tout de même aux aguets, et commençait à fureter quand un bruit s’était fait entendre dans la maison. Un aboiement, et l’espace d’un instant l’adolescente se figeait. Il fallait qu’elle se calme de toute manière, même si la bestiole, à son aboiement, ne semblait être ni un caniche, ni un chihuahua niveau taille.

« Traîne pas ici Ann... » se soufflait-elle à elle-même, juste quand le bruit d’une porte qui s’ouvrait se fit entendre et que, dans son manque de veine, un espèce de colosse à quatre pattes se mit à cavaler vers elle, apparemment ravi de trouver une copine pour jouer, mais de un, il pouvait l’écraser juste en lui sautant dessus et de deux, pas question de se faire attraper par le maître. « Gentil molosse… retourne voir ton maître… » et ne lui mord pas les mollets aussi.. en tout cas, voyant qu’il arrivait toujours, la blonde détalait à toute jambes, sans un regard en arrière, en espérant ne pas se faire rattraper par le canidé, ni par son propriétaire en fait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 9 Oct 2016 - 15:06
Invité
Matteo était à la maison, tout comme Cassia d'ailleurs et avait prévu de sortir le chien et d'aller faire son jogging en même temps, histoire de profiter de cette sortie lui aussi et puis Jaffa adorait aller courir avec Matteo.
C'est donc tout prêt pour aller faire du sport que Matteo ouvrit la porte après avoir entendu aboyer Jaffa, celui-ci semblait content de sortir mais en le voyant détaler comme rarement il fut surpris et fit plus attention à ce qui se passait dehors, ce n'était ni un chat ni autre chose c'était plutôt un être humain là et celui-ci semblait avoir prit ses jambes à son cou malheureusement suivit par Jaffa. Matteo siffla le chien afin qu'il s'arrête et se mit à courir derrière lui, le peu de temps qu'il avait vu la personne il avait bien compris que ce n'était pas un adulte, à moins que ce ne soit un nain mais ça ne devait pas être le cas. Matteo réussit à faire stopper le chien d'un mot mais continua malgré tout à courir après la jeune personne qui était chez lui avant qu'il ne n'ouvre la porte. "- Hé attend !" et après quelques minutes à lui courir derrière il finit par la rattraper par le col de sa veste. C'est là qu'il vit qu'il s'agissait une jeune fille. "- On ne t'a jamais dit de ne pas entrer chez les gens sans y être invité ? Jaffa aurait pu te bouffer c'est un chien policier, putain t'as eu une de ses chances !" et Matteo semblait en colère et tout en parlant, il la faisait avancer jusqu'à chez lui, histoire de vérifier que le chien n'avait pas prit lui aussi la poudre d'escampette et comptait bien appeler les parents de la jeune fille afin de leur expliquer la situation et surtout pour éviter que ça ne se reproduise.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Oct 2016 - 15:31
Une journée comme les autres, assez tranquille. Matteo était en train de se préparer pour aller faire son jogging et sortir Jaffa par la même occasion. Quant à moi, j’avais le nez dans des lessives. Donc j’étais aussi bien occupée de mon côté. Matteo me prévint qu’il allait sortir, je lui dis alors de faire attention comme d’habitude.

Mais au bout de quelques minutes à peine, j’entendis Jaffa aboyer assez fortement. Etrange, il avait dû voir un autre chien dans le coin ou même un chat qui sait. Il avait trois ans mais était encore assez joueur et parfois même un peu fou-fou. Mais je compris que quelque chose n’allait pas quand j’entendis Mateo parler, assez fortement et même avec un peu de vulgarité. Là c’est clair quelque chose n’allait pas. Je laissai alors en plan ma lessive, et me dirigeai dehors. C’est là que je vis Jaffa courir et aboyer près de la maison. Je le rappelai alors à l’ordre tout de suite pour qu’l se calme un peu. Et c’est là que je vis Matteo arriver avec une jeune fille. « Qu’est-ce qui se passe ici ? » dis-je en venant vers Matteo et la jeune fille. Et c’est en posant un regard sur la demoiselle que je tiquai d’un coup. Son visage ne m’était pas inconnu. « Votre visage m'est familier...On s’est déjà vu, non ? » dis-je un peu perplexe à la jeune femme.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ann Lincoln
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Oct 2016 - 16:11
Lui demander d’attendre… comme si elle allait attendre… honnêtement ? Pourtant, alors qu’elle pensait bien s’enfuir – l’espoir fait vivre – quelqu’un l’attrapait par le col et un hoquet lui échappait, autant à cause de ce geste, que d’apprendre que le chien était un molosse flic… super. C’était bien sa veine. « J’appelle pas ça de la chance, quand je me fais chopper par un policier. » répliquait-elle, du tac-o-tac.

Au même moment, ils arrivaient en vue de l’entrée, et d’une autre personne qui fit grimacer Ann. Sur une échelle de veinarde à poissarde, elle venait d’atteindre le niveau supérieur, qui la foutait dans la merde. Cette fliquette l’avait choppé dehors il y a quelques temps, et disons qu’elle aurait préféré ne pas recroiser sa route de si tôt.

« Euh… je ne crois pas non ? »
tentait-elle en mentant comme un arracheur de dents. « On me prend souvent pour d’autres, et je faisais que passer, j’voulais faire une blague à un ami, il a dû me donner la mauvaise adresse ce con ! J’suis navrée. »

Faites qu’ils la croient, elle ne voulait pas donner le numéro de ses parents, vu qu’ils n’étaient pas à proprement parler sa famille. Pas question de rentrer au Texas.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Dim 9 Oct 2016 - 16:18
Invité
S'il y avait bien une chose qu'il ne fallait pas faire c'était fuir devant un chien policier. Matteo ne savait même pas comment Jaffa était capable de réagir dans ce genre de cas, mais apparemment il avait vite compris que la jeune fille ne ferait de mal à personne et surtout elle n'avait pas de drogue sur elle sinon c'est sur il l'avait bouffer. Et elle ne semblait pas se rendre compte de tout ça, alors Matteo la força à revenir sur ses pas, c'est à dire chez lui, dans sa cours afin de pouvoir voir avec elle et appeler sa famille, pour qu'ils viennent la récupérer sinon c'est clair qu'elle irait au poste de police. Matteo ne lui dit rien d'autre, il était déjà assez énervé comme ça.
Et puis ce fut la réaction de Cassia qui l'interpella. "- Tu la connais ?" encore une de ses gamines qui ne faisaient que des idioties, pourvu qu'elle ne soit pas impliqué dans un trafic de jeune fille ou de prostitution parce que Matteo aurait du mal à lui faire la leçon. "- Arrête de nous prendre pour des cons tu veux ! Y'a pas d'ados dans le secteur, du moins pas à ma connaissance." Matteo avait du mal à gober tout ce qu'elle pouvait raconter, il avait déjà eut à faire à des jeunes comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Oct 2016 - 0:31
J’avais rapidement compris que quelque chose de pas normal était en train de se passer. Déjà le fait que Jaffa aboie ainsi et soit si nerveux d’un coup, ça ne lui ressemblait pas. Et puis Matteo semblait être assez en colère, apparemment à cause d’une jeune fille. Qu’est-ce qu’il se passait exactement ? Je ne comprenais pas.

Et puis en voyant la jeune demoiselle, son visage me dit quelque chose. Oui je l’avais déjà vu. Bien sûr ! J’avais fait quelques recherches sur cette jeune fille Ca y est ça me revenait. Mais comment avais-je pu oublier l’espace de quelques minutes ? Bon en même temps je ne m’attendais pas à la voir ici, et encore moins en compagnie de Matteo. Mais la jeune fille m’assurait que non on ne s’était jamais croisés et inventa ensuite une stupide histoire de fausse adresse. Et Matteo sembla surpris puisqu’il me demanda si je connaissais la demoiselle « Je l’ai interpellé il y a quelques temps dans les rues » et j’ajoute en regardant la jeune fille « Je m’en rappelle très bien maintenant » oui qu’elle ne me prenne pas pour une idiote. « Je t’ai interpelé parce que tu trainais dans les rues a pas d’heures, et que tu n’es même pas majeure. Tu n’as donc pas retenue le leçon ? » Et Matteo semblait toujours assez énervée après la demoiselle, alors pour essayer de calmer le jeu je dis « Matt…on devrait peut-être rentrer à l’intérieur pour parler de tout ça » oui ça sera bien mieux qu’ici devant la maison.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ann Lincoln
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 10 Oct 2016 - 13:39
Pas d’ados dans le quartier ? Mais c’était quoi ce coin sans le moindre jeune pour lui servir d’alibi ? Franchement ? Rien qu’en pensant à sa déveine, la plus jeune pâlissait, comprenant qu’elle était dans la merde. Le couple de flics… celle qui l’avait déjà arrêté, et le nouveau qu’allait la prendre en grippe sans aucun doute très rapidement vu sa trombine. Est-ce qu’elle avait retenue la leçon ? Oui, et en ce moment l’adolescente aimerait être une toute petite souris, pour se sauver rapidement dans la pelouse… mais en n’ayant pas de toit en ville, difficile de rester sagement chez soi même à la demande des forces de l’ordre. « Euh… si ? Si m’dame ! » bredouillait-elle malgré tout, non sans se mordre l’intérieur de la joue, nerveusement, en apprenant qu’elle devait entrer chez eux. Ô joie !

Enfin, elle le faisait quand même, jetant un regard méfiant au couple, mais aussi au chien. Cette situation, elle ne l’avait plus vécue depuis quelques temps… c’était comme se faire gronder par ses parents, sans les parents.

« C’est vraiment nécessaire ? J’allais pas rentrer chez vous, je regardais juste si vous aviez jeté des trucs qui pourrait me servir à décorer ma chambre… j’aime bien faire ça pour euh… me détendre le soir ? »

Ils allaient la buter, sauf si elle s’étouffer avec sa propre connerie avant...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Lun 10 Oct 2016 - 14:02
Invité
Non pas d'adolescents de son âge, ceux qui étaient présent dans le voisinage étaient bien plus jeunes, limite encore des enfants, donc le coup de l'excuse qu'elle venait de leur sortir ne tenait pas la route. Matteo regarda la jeune fille l'air désolé, bien plus qu'autre chose. Surtout avec ce qu'ajouta Cassia. Encore une gamine paumée quoi, encore une gosse dont les parents se contre foute et ça ça fait mal au jeune homme. "- Oui c'est nécessaire, on va discuter à l'intérieur et voir ce qu'on va faire de toi. On va pas rester dehors, il fait plus très chaud à cette heure-ci." et puis Matteo n'avait pas envie de s'expliquer dehors, il avait déjà assez fait de vagues pour le moment.

Une fois à l'intérieur et la porte fermée, Matteo regarda la jeune fille et lui dit simplement "- T'as faim ? soif ?" autant commencer par ça, après tout avec ce que venait de dire Cassia et ce qu'il avait vu lui, cette gamine était tout simplement livrée à elle même. Donc parfois manger un truc ou boire un truc ça aide à enterrer la hache de guerre. "- Tu veux un café Cassy ?" bien sur il parlait pour eux pas pour la jeune fille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Oct 2016 - 5:32
Oui cette jeune fille je l’avais déjà vu il y a quelques temps. Drôle d’affaire d’ailleurs. Une gamine qui trainait dans les rues, et qui était mineure en plus. Je l’avais bel et bien reconnu et elle ne semblait pas nier cela. D’ailleurs quand je lui demandai si elle n’avait donc pas retenue la leçon sa réponse ne fut pas très claire. Vraiment étrange.

Et puis ne voulant pas continuer à parler ainsi dehors, pour plusieurs raisons, j’avais proposé qu’on rentre à l’intérieur. La jeune femme ne semblait pas trop appréciera ma suggestion cherchant un prétexte pour partir. Mais Matteo l’incita fortement à entrer à l’intérieur. Alors on rentra tous dans la maison, et Matteo proposa même à la jeune femme de boire ou manger quelque chose. J’allai le faire, il m’avait devancé. Et quand Matteo me proposa un café je répondis simplement « Oui je veux bien, merci » . Et puis d’un coup, le nom de la jeune femme me revint en tête, posant mon regard sur elle je dis « Tu t’appelles Ann c’est ça ? » oui j’étais quasi certaine de moi. Je me rappelai bien de ce moment où je l’avais interpelé.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ann Lincoln
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Oct 2016 - 11:58
Voir ce qu’on va faire d’elle… cette sensation d’être un truc dont on ne sait pas quoi faire avait réellement de quoi le mettre sur les nerfs, plus que de raison. Enfin au moins, Mr Flic avait au moins l’idée de lui proposer à manger et à boire, ce qui restait poli, et plutôt serviable vu la situation. « Si vous avez une tranche de jambon, et un chocolat chaud, ça devrait faire l’affaire et c’est rapide. S’il vous plaît. » parce que vu sa situation, elle n’allait pas en plus demander un repas de reine. Manquerait plus que ça, qu’elle fasse ses petits caprices. Dans le même temps, l’agent Hamilton – elle s’en souvenait maintenant – acceptait le café et Ann grimaçait quand son prénom se retrouvait prononcé. Bingo, point pour la dame et sa bonne mémoire !

« Ouais, c’est exactement ça. Ann Lincoln. » Pourquoi mentir de toute manière ? Non, et elle rajoutait même, un sourire légèrement présent dans l’intonation de sa voix : « Et même si tout va contre moi, je vous jure que je ne cherche pas les ennuis, même si ça fais deux fois que vous m’attrapez à pas d’heure. »

Hésitante, Ann osait finalement se poser sur une chaise vu qu’ils allaient discuter à n’en pas douter. Et quitte à le faire, il fallait être confortable. Mais sans réelles questions de leur part, pas question de s’expliquer. Où serait le fun autrement ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 11 Oct 2016 - 12:07
Invité
Une fois à l'intérieur Matt lui demanda si elle voulait manger un truc, il se doutait bien qu'elle n'était pas venu chez eux juste pour regarder la déco extérieur et tout ça. Il avait avait suffisamment vu des gamins dans la rue pour penser en reconnaitre une quand il en voyait une. Et comme Cassia acceptait son café il fit tout d'un coup pendant que celle-ci discutait avec la gamine. D'ailleurs, il compris qu'elle se nommait Ann, un très jolie prénom. Matteo fit couler le café, prépara de quoi faire un chocolat et sortit deux trois trucs pour préparer un sandwich. Si Cassia voulait lui donner autre chose qu'elle ne se gêne pas. Il apporta une assiette et de quoi faire ce fameux sandwich ainsi qu'une tasse de chocolat puis donna son café à Cassia tout en prenant le sien il vint s'assoir à la table ou se trouvait les deux filles. "- Si tu veux autre chose t'as qu'à demander." bien sur faudrait que ce soit dans la limite du raisonnable aussi.
Matteo la laissa manger pendant qu'il buvait son café tout en posant son regard sur Cassia. Il espérait peu être des réponses sans même poser de question, mais disons surtout qu'il était ennuyé qu'une gamine comme ça se balade seule parce qu'elle semblait quand même bien paumé. Il se demandait si elle pensait la même chose que lui à son propos, c'est à dire que la gamine était tout simplement livré à elle même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Oct 2016 - 12:28
Ann ne refusa pas de manger ou boire quelque chose. Alors Matteo alla simplement lui chercher ce qu'elle voulait.

La demoiselle se nommait Ann, ça m’était revenu assez facilement finalement. Et elle me confirma la chose en précisant même son nom de famille. Matteo apporta de quoi manger et boire à la jeune fille tout en déposant le deux cafés, je le remerciai avant de porter mon regarder sur Ann. C’est vrai qu’elle n’avait pas l’air méchante. Mais elle était intrigante quand même. Mon regard croise alors celui de Matteo, et je lui adresse un léger signe qui montrait mon incompréhension. « On veut bien te croire, mais on a quand même le droit à quelques explications » Oui elle était quand même dans notre propriété. Pas de chance pour elle, elle était tombée sur deux flics, dont un lieutenant. J’ajoute alors « Qu’est-ce que tu faisais exactement ici ? » oui on avait e droit de savoir et de comprendre. Et qui sait on pourrait peut-être l'aider.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ann Lincoln
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Oct 2016 - 13:19
Elle ne voulait rien d’autre, enfin… en dehors du fait de se tirer d’ici rapidement. Surtout que l’homme lui flanquait la trouille, bien qu’il n’ait pas l’air méchant, et la prise de parole de Cassia rassurait Ann, qui osait un timide sourire après avoir croqué dans son sandwich. Ventre saint-gris, ça faisait du bien d’enfin avaler un truc ! De fait, son humeur était sensiblement meilleure pour répondre aux questions qui venaient.

« C’est assez compliqué à expliqué en fait... » surtout en disant la vérité, parce que vu le métier de ces gens, ils devaient reconnaître un mensonge au premier coup d’œil. Mais déjà, elle pouvait expliquer ce qu’elle faisait ici, même si son regard surveillait toujours le chien. « Il a bien mangé votre molosse ? Je veux pas finir en hot-dog. » pun intended. « Je regardais si vous aviez jeté des trucs périmés mais qui sont encore mangeables, j’ai plus d’argent et euh… la maison est un peu loin pour tout vous dire. » Texas, ça fait loin pour rentrer dîner, surtout quand elle ne veut plus rien avoir à faire avec ceux ayant prétendu être ses parents ces dernières années. « Et vous pourrez dire tout ce que vous voulez, je rentrerais pas. J’fais un voyage d’apprentissage personnel. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 11 Oct 2016 - 13:40
Invité
Matteo était tout ouïe et même si ça semblait compliqué comme elle venait de le dire, lui était prêt à tout entendre et visiblement c'était la même chose pour Cassia. Et à la question qu'elle posa à propos du chien, Matteo regarda celui-ci avant de lui répondre. "- Oui il a bien manger. Et il n'attaque que si on lui ordonne, donc t'as vraiment eu de la chance tout à l'heure." parce que pour le coup il est clair qu'il aurait pu l'attraper par le mollet et ne jamais la lâcher. Heureusement qu'il n'était pas sur ses gardes et qu'il n'a pas vu en elle un agresseur. Par chance il était vraiment bien éduqué. Et puis il était aussi éduquer pour défendre les enfants, donc il avait du voir en elle une victime potentiel et non un agresseur.
Matteo soupira ensuite quand il entendit ses arguments. "- T'es un peu jeune pour un voyage personnel comme tu dis. T'as quoi 15, 17 ans ? Tu viens d'un foyer ou t'as simplement fugué parce que tes parents refusaient de t'offrir le dernier portable à la mode ?" oui Matteo n'y allait pas de main morte mais il voulait qu'elle comprenne qu'elle avait vraiment eut de la chance de tomber sur eux et puis aussi qu'on traine pas dans les rues à son âge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Oct 2016 - 13:56
Alors que la jeune Anne commençait à se restaurer je lui avais posé la question pour avoir des explications. Car oui elle n’était pas ici sans raisons. Compliqué, bon je veux bien le croire mais je voulais avoir des explications quand même et avant de dire quoi que ce soit d’autre, Anna demanda si le chien avait bien mangé. Cela me fit sourire intérieurement. Certes, Jaffa pouvait être impressionnant aux premiers abords alors que en réalité quand il était avec nous c’était une vraie crème. Alors Matteo rassura la jeune femme sur le chien, elle ne risquait rien ou du moins elle ne risquait plus rien. Oui il était gentil ‘’mon gros bébé’’.

Puis la jeune femme commença alors à expliquer. Alors quoi elle faisait les poubelles en somme ? Je n’arrivais pas à le croire. Cette gamine commençait à me faire de la peine vraiment. En revanche pour cette histoire de voyage professionnelle, je n’y croyais pas et Matteo non plus vu ce qu’il venait de répondre. Bon c’était un peu sec comme réponse mais c’était comme ça. Alors j’ajoutai, pour la rassurer un peu et l’inciter à parler davantage« Tu peux nous faire confiance, et nous dire la vérité tu sais »
Elle était bien tombée en plus, autant en profiter.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ann Lincoln
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Oct 2016 - 14:32
Ann jetait un regard à Jaffa, il semblait bien dressé et honnêtement, en temps normal elle jouait facilement avec les animaux, mais dans l’immédiat, son regard venait fusillé Matteo, qui osait la comparer à ces gamins – de son âge mais quand même – qui s’enfuyaient juste parce que les vilains parents ne cédaient pas à leurs caprices. Il la prenait vraiment pour quelqu’un de si superficielle ? Vive les clichés sur les ados.

« Et vous ? Vous êtes juste mal aimable de naissance ou c’est pour vous donner un genre ? » répliquait-elle donc, sans hésiter, laissant parler l’agacement malgré le caractère plus posé de la femme, qui lui inspirait plus confiance quand même que son compagnon. Le duo bon flic et méchant flic, en direct et en live. « La vérité ? Contrairement à ce que MOSIEUR ici présent pense, je ne fais pas ma crise d’adolescence, je… comment dire… j’ai eu des doutes sur mes parents, je pensais avoir été adoptée et quand j’ai été à l’hôpital avec mon certificat de naissance, ils m’ont dit que c’était un faux. » expliquait Ann, malgré le caractère farfelu de son histoire véridique. « Donc je cherche la vérité toute seule. »

Verdict? Ils allaient gober un truc pareil alors qu'elle même pensait être dans un très mauvais film?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mar 11 Oct 2016 - 15:21
Invité
"- J'aime pas qu'on me prenne pour un con c'est tout, et ce que tu racontes tiens pas la route. C'est pas plus compliqué que ça." Au moins maintenant elle savait à quoi s'en tenir, Matteo n'était pas dupe, loin de là et Cassia non plus, la seule différence c'était que Matteo était plus ferme et plus dur avec les gens parce qu'il gardait toujours ses distances au début. Et il faisait la même chose avec elle. Il l'aurait ramassé sur la route après une agression il se serait montré plus gentil, là, elle avait juste tenté d'entrer chez eux, chose qu'il avait du mal à accepter. Surtout qu'en plus elle avait prit un risque avec le chien.

"- Alors t'as fugué c'est bien ça ?" Matteo avait quasiment confirmation de ce qu'il pensait, mais il n'aimait pas l'idée qu'elle soit dans la rue si vraiment c'était le cas, vu son âge toute façon elle ne pouvait pas avoir de revenu réellement légaux donc c'était soit elle se démerdait avec ce qu'elle trouvait soit elle faisait un truc illégal et là franchement vu que c'était une fille ça lui paraissait dégueulasse. C'est pour ça qu'il regarda Cassia, espérant que peu être elle pourrait lui faire dire la vérité sur toute cette histoire, où elle vivait comment elle s'en sortait, si elle travaillait pour quelqu'un.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Oct 2016 - 15:31
On ne pouvait pas nier le fait que la jeune femme avait du répondant pour son jeune âge. Elle n’avait visiblement pas apprécié la remarque de Matteo et venait bien de le lui faire comprendre. Alors Matteo lui fit comprendre à son tour qu’il n’aimait pas être prit pour un idiot et que en plus ce qu’elle avait raconté tout à l’heure ne tenait pas debout. Bon espérons que les petites remarques allaient cesser tout de même. Et puis Ann se mit à parler. Alors oui c’était une fugue du moins ça y ressemblait fortement. Drôle d’histoire quand même et ça n’avait pas dû être facile d’apprendre ce genre de nouvelle, surtout à cet âge-là. « Mais où est-ce que tu vis exactement ? » je repris dans la foulée « Et tu t’y prends toujours de cette façon pour trouver de quoi te nourrir ? Tu fouilles dans les poubelles des différentes propriétés d’un quartier ? » dis-je en faisant une légère moue. Triste histoire si c’était bien ça qu’elle vivait. Cette jeune fille commençait à me faire mal au cœur, surtout son histoire et sa situation qui commençait à se dévoiler petit à petit.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ann Lincoln
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 11 Oct 2016 - 16:15
Ann aurait pût continuer à se chicaner comme ça pendant des heures avec Matteo, mais cela risquait juste de mettre une pire ambiance encore. Ce n’était pas sage, et la blonde se calmait, racontant son histoire avec plus de sincérité, et ses mains en train de se tordre nerveusement sur ses genoux. Elle ne voulait pas de leur pitié, mais en disant toute la vérité, c’était la réaction qu’elle craignait d’avoir. « Vous comptez ça comme fuguer, quand techniquement il y a clairement tromperie de la part des parents ? » parce que pour sa part, elle préférait parler plutôt d’un retour à l’envoyeur sur lequel elle travaillait sans réellement savoir comment procéder, la preuve en était le fait de se faire attraper tous les quatre matins.

L’instant suivant, son regard se portait sur Cassia et un sourire ornait son visage. Passé le fait de leur première rencontre, elle était sympa, surtout quand elle n’envoyait pas de sermon. « Je vis pas vraiment dans un endroit en particulier. Je cherche un coin tranquille, si y’a personne de louche j’y dors et je repars le matin. » avouait Ann, sans détour, surtout pour ne pas se faire encore enguirlander pour le bouledogue humain.

« Euh voui ? Mais que des trucs encore emballé hein… c’est juste que les gens, ils jettent dès que c’est dépassé d’une journée, c’est du gaspillage. Je rend service à tout le monde en fait, je diminue les déchets inutiles. » et elle mangeait sans dépenser un centime. Mais ce n’était pas ce qui la chagrinait, mais une autre question. « Vous allez me renvoyer au Texas ? Les appeler pour leur dire où je suis ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Mer 12 Oct 2016 - 5:56
Invité
Ils s'étaient calmé tous les deux et c'était aussi bien, de toute façon elle semblait avoir compris pourquoi Matteo avait parlé de cette façon. Il n'aimait simplement pas qu'on le prenne pour un imbécile et la gamine avait tout simplement essayer de lui faire gober des couleuvres, choses qui passent difficilement chez lui.
Matteo écouta calmement sa petite histoire et trouva vraiment qu'elle prenait beaucoup trop de risques. Si vraiment son histoire de certificat de naissance était un faux, pourquoi est-ce qu'elle n'était pas aller chez une amie ou bien demander de l'aide à la police là-bas où elle vivait ? Matteo avait du mal à la comprendre et puis surtout elle prenait des risques et se mettait en danger, c'était ça le plus difficile. Il y avait toujours un meurtrier qui se baladait en liberté dans cette ville. "- On peut se renseigner pour savoir si ton histoire est vrai et pour le reste on a plusieurs options." Matteo ne voulait pas lui dire mais en toute logique ils devaient appeler les services sociaux, difficile de laisser une gamine comme ça trainer seule dans les rues, il pouvait lui arriver n'importe quoi. Mais le problème c'est que sans enquête ils la renverrait chez ses parents, les fameux parents avec un faux certificat de naissance. Ouvrir une enquête n'était pas de leur ressort, les choses étaient compliquées, fallait voir ce qu'en pensait Cassia de son côté avant de donner une réelle réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Oct 2016 - 6:56
Ann avait fugué pour une raison assez particulière. Et maintenant elle était livrée à elle-même. Elle n’avait donc pas de réel domicile où se poser. Et pour manger et bien elle faisait clairement les poubelles afin d’essayer de trouver des choses encore bonnes à manger. « Le mode de vie qui tu as est très dangereux. Tu as de la chance qui ne te sois encore rien arrivé... » est-ce qu’elle s’en rendait compte au moins ? Dormir n’importe où, elle pouvait tomber sur quelqu’un de dangereux, et se fouiller ainsi vers les propriétés des gens, elles pouvaient s’attirer énormément d’ennuis.

Et ensuite Ann nous demanda si on allait la renvoyer au Texas ou tout simplement appeler pour leur dire où elle était. Bonne question. Qu’allions nous faire. Matteo répondit le premier en disant qu’on allait déjà se renseigner pour savoir si son histoire était vraie et qu’ensuite et bien on avait plusieurs options. Je levai les yeux vers lui, qu’allions nous faire ? Bonne question. Je repose mon regard sur Ann « Pour le moment, on peut pas prendre une réelle décision. On doit vérifier ce que tu nous raconte avant de décider quoi que ce soit » j’ajoute ensuite « Mais on ne peut pas te laisser comme ça » c’est ce que je pensais. Matteo pensai-il la même chose ? Espérons qu’on soit sur la même longueur d’onde.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ann Lincoln
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 13 Oct 2016 - 8:14
Qu’ils se renseignent autant qu’ils voulaient. Pour sa part, elle n’avait rien à cacher de toute manière, cette fois elle avait été totalement honnête et ne comptait donc pas rechanger sa version des faits. Les options du coup ? L’adolescente était tout ouïe, bien que prête à déguerpir si l’idée d’aller dans le système était évoquée. Hors de question. Même si elle savait que son mode de vie n’était pas le moins dangereux, en particulier avec ce qu’elle avait entendu ces derniers temps, comme quoi un meurtrier rodait dans le coin. Autant dire que bon… elle avait peur quand même. La rue n’était pas l’endroit le plus cool du monde, et elle se demandait ce que les adultes pouvaient avoir en tête, même si elle hochait la tête. « Je comprend oui… » mais de rajouter rapidement, les sourcils froncés, car les questions se faisaient plus fortes encore en entendant qu’ils ne pouvaient la laisser comme ça. « Qu’est-ce que vous proposez en fait ? Je ne veux pas aller dans un foyer. J’ai déjà vu des gamins dans ce cas, et franchement j’ai pas envie d’être dans un truc comme ça, ils doivent tout partager ! » Un peu égoïste oui… légèrement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité
Ven 14 Oct 2016 - 9:14
Invité
Il est clair qu'ils ne pouvaient pas la laisser retourner dans la rue mais ne pouvaient pas non plus la renvoyer dans le système avant d'avoir vérifier l'information. Parce que sinon elle retournerait chez ses parents qui d'après ses dires ne l'étaient pas. "- Le problème n'est pas de savoir si tu vas aller dans un foyer ou non, c'est le cadet de nos soucis. De toute façon si tu vas là-bas ils contacterons ta famille.." et Matteo soupira avant d'ajouter. "- Et vu ce que tu nous a dit on ne peut pas prendre le risque." oui, Matteo prenait cette histoire très au sérieux et espérait vraiment qu'elle n'avait pas raconter de conneries juste pour éviter de retourner en foyer ou dans les services sociaux.
Puis il s'adressa à Cassia. "- elle pourrait rester là le temps qu'on vérifie son histoire non ?" la maison était assez grande mais c'était aussi prendre un risque, allez savoir peut être qu'elle était dans un gang de cambrioleurs la gamine.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Cassia A. Hamilton
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 2843
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 14 Oct 2016 - 11:30
Une chose est sûre, Ann ne voulait absolument pas rentrer chez elle, ni même aller dans un foyer. Bon il est vrai quand mêmes ans l’histoire de partager avec autrui, les foyers n’étaient pas toujours de très bons endroits pour les jeunes. Mais alors ? Qu’allait-elle faire ? Rester ici ? Et continuer à errer dans les rues ? Ce n’était pas une vie ça. Apparemment Matteo n’était pas trop partant pour l’envoyer dans un foyer. Et quand Matteo s’adressa à moi, proposant qu’elle reste ici le temps qu’on vérifie son histoire, je posai mon regard sur lui. Je pris le temps de la réflexion pendant quelques secondes quand même « On peut envisager cette solution, oui » ce n’est pas comme si on n’avait pas la place ici, il y a même des chambres. Alors pourquoi pas. « Mais il y aura certaines règles à respecter si tu restes ici » dis-je en m’adressant à Ann cette fois-ci. Oui il fallait mettre les choses au claire, gentiment. Si ça se trouve elle disait la vérité et avait tut simplement besoin d'aide, si c'était le cas j'étais prête à le faire avec Matteo.



Lost in translation

I will always love you ▬ If I should stay, I would only be in your way, I'll think of you ev'ry step of the way. And I will always love you. I will always love you| ©️ Vent Parisien



Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ann Lincoln
HABITANT DE SIDEBAY ▬
RAGOTS : 129
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 11 Nov 2016 - 12:46
[HJ : désolé pour le temps de réponse, je pensais l'avoir déjà fait D=]

L’adolescente écoutait ce qui lui était dit pour une fois, et en comprenant que le mec de la maison n’était de toute manière pas pour l’idée du foyer, son regard s’écarquillait de surprise en entendant la proposition de Matteo. La garder chez eux ? Mais… ils n’avaient pas peur qu’elle soit une espèce de sociopathe comme dans Esther ? Ou une voleuse ? Ou un autre truc du genre ? Enfin… vu leur métier ils pourraient se charger d’elle facilement en fait alors la question ne se posait peut-être pas maintenant qu’elle y pensait plus posément. Oh… des règles… c’était trop beau pour être aussi simple bien entendu, mais bon.. toutes les maisons devaient avoir des règles pour bien tourner, il y en avait chez ses parents, et il y en aurait dans tous les endroits où elle aurait la chance ou pas de se trouver dans sa vie donc autant ne pas commencer à faire sa forte tête maintenant.

« Quelles règles ? Si c’est les classiques comme : ne pas ramener de garçon, interdiction de fumer etc. ça devrait aller, ce n’est vraiment pas ma tasse de thé. »


C’était un point positif en réalité. On n’avait jamais réellement eut de problème en ce qui la concernait, pas pour les grosses conneries en tout cas, son plus gros coup était justement cette fugue qu’elle avait décidée sur un coup de tête. Et ici, ce qu’elle pourrait sans doute faire de pire était de pourrir le chien en lui ramenant sans cesse des friandises ou des peluches, à cause de son amour pour les animaux.

« Et euh… j’dois trouver un boulot pour payer ma part… ? »


Ann devinait presque la réponse vu son âge, mais vivre dehors ne faisait pas d’elle une moins que rien, et surtout accepter la charité la gênait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Sujets similaires
-
» Haut les mains, peau de lapin ♪
» Haut les mains ! C'est un Hold Up !
» Civet de lapin aux épices
» [Tutoriel] Tanner une peau
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
I'M WALKING ON SIDEBAY :: BIENVENUE À SIDEBAY :: East Side :: Quartiers Résidentiels :: Sunlight Street-
Sauter vers: